Rechercher

Étoiles Michelin

Les cuisiniers décorés des Asturies ont une histoire, sont souvent des enfants ou petits-enfants d'hôteliers et connaissent bien la cuisine traditionnelle. Casa Gerardo, où officient Pedro et Marcos Morán, a derrière elle plus d'un siècle d'histoire et fait alterner la fabada et le riz au lait avec des plats modernes et avant-gardistes, dans le plus grand respect du produit et en innovant constamment avec les plats ou produits-phares tels que le rouget, le navet ou la crevette. Pedro a dirigé une génération de cuisiniers qu'il a introduits au monde de la gastronomie asturienne, et son fils, qui conseille aujourd'hui des restaurants à Londres et Bruxelles, a donné un nouveau souffle à la ligne la plus créative du restaurant.

Casa Gerardo
La Salgar
Nacho Manzano, le plus récompensé, dirige un restaurant familial près du Sueve et de Les Arriondes/Arriondas. Il est autodidacte, génial et hyper-créatif. Il est une référence incontournable en gastronomie asturienne, définitivement découvert en 2010 après avoir obtenu la deuxième étoile pour Casa Marcial, la matrice, le fief familial, où ses parents servaient il y a trente ans du riz au pitu, du gibier et de la fabada, qui restent présents dans les créations les plus avantgardistes de Nacho. Il y a plus de dix ans, il a tenté l'aventure à Gijón/Xixón, où officie également sa soeur Esther, elle aussi récompensée par une étoile Michelin au restaurant La Salgar.

Casa Marcial
El Corral del Indianu
Non loin de là, sans quitter cette petite commune de Parres, célèbre pour bénéficier d'une étoile pour mille habitants, se trouvent José Antonio Campoviejo et son Corral del Indianu. Aucune saga ou formation préalable à évoquer ici, hormis son expérience chez El Español, à quelques mètres de son établissement actuel, ouvert en 1996. Parmi ses produitsphares figurent le saumon, les huîtres, le foie ou les fromages, lesquels ont aujourd'hui acquis leur maturité, dans des plats impeccables et complexes.
Restaurant Auga
Gonzalo Pañeda partage cette passion pour le foie, tout en étant également passionné par les oursins et l'agneau. Cuisinier confirmé, studieux et infatigable, il défend son étoile aussi naturellement que lors du lancement de son projet personnel, avec Toni Pérez, au restaurant La Solana, à Mareo. Ceux-ci dirigent maintenant Auga, au port de plaisance de Gijón. S'il existe une personne ayant grandi face à la mer, voyant défiler les homards, bars et rougets, aujourd'hui devenus trois de ses produits favoris, il s'agit incontestablement d'Isaac Loya. Élevé entre les nappes, les tables et les chaises, il a flirté avec la salle, mais dans sa double-vocation, il a finalement choisi la cuisine. Il dirige aujourd'hui un des restaurants offrant le meilleur produit issu de la mer de Cantabrie, dans le plus grand respect des matières premières, et navigue entre les préparations traditionnelles héritées, telles que l'inimitable « bar au champagne », et des propositions plus créatives, sans jamais perdre sa rigueur et son sérieux. Les vues qu'offre le salon du Real Balneario de Salinas sont considérées comme faisant partie des plus belles d'Espagne.
Real Balneario
Les deux derniers cuisiniers à avoir reçu une étoile sont Jaime Uz, du restaurant Arbidel, et Ricardo Sotres, du restaurant El Retiro. La carrière de Jaime est doucement allée crescendo. Après avoir géré sa propre affaire à Oviedo, tentant de réveiller le grand cuisiner qui sommeillait en lui, il s'est retrouvé à Ribadesella/Ribadeseya, où il a commencé à pratiquer une cuisine basée sur la relation qualité-prix, avec des menus immédiatement salués par le public et la critique.

Arbidel
Ricardo, quant à lui, était chef cuisiner à Casa Marcial et, avec la prudence qui le caractérise, il a entrepris son aventure dans l'établissement familial de Pancar, en commençant par faire alterner un bar de village accueillant les habitués et un menu de dégustation osé et équilibré dans l'arrière-salle, avant de lancer une profonde réforme, accompagnée d'un menu plus complexe et élaboré. Il est aujourd'hui devenu un cuisiner très entreprenant, en progrès constant, qui n'a pas encore atteint ses limites.

El Retiro
Logo de la marca Mesas de Asturias

Il s'agit de salons élégants, aux couverts impeccables, où les serveurs brillent par leur professionnalisme et mettent un point d'honneur à bien accueillir le client. Pour vous sentir spécial, optez pour un des restaurants « Mesas de Asturias, Excellence Gastronomique ». Vous ne le regretterez pas !

Mesas de Asturias

Mesas de Asturias
- Excellence Gastronomique -

Cette marque de qualité est attribuée à certains des meilleurs restaurants de la région, répartis dans toute la province, aux styles et cuisines divers et variés. Il s'agit de restaurants classiques, plus modernes, cosmopolites ou de campagne, ayant tous comme priorité la défense du produit local ainsi qu'un service très soigné. Les éléments pris en compte pour rejoindre ce groupe très sélect sont la relation avec le client et la qualité des plats.

Plat de Mesas de Asturias
Les élus sont au nombre de 31. D'est en ouest, en plus des restaurants de Campoviejo, Manzano, Morán et Loya que nous avons déjà évoqués, les restaurants inclus sur cette liste sont les suivants : El Cenador de los Canónigos et Los Arcos à Cangas de Onís, El Palacio de Cutre et La Posada de Entrialgo à Piloña, Eutimio en Colunga, Gotta de Tierra del Agua à Caso, Ciudadela, El Candil et Casa Zabala à Gijón, Casa Belarmino à Gozón, Fuécara de la Torre à Llanera, La Ferrada à Noreña, Casa Telva, El Panduku et El Asador de Abel à Siero, Casa Adela à Langreo, El Cenador del Azul à Mieres, Casa Fermín, Del Arco et Naguar à Oviedo, Casa Tataguyo à Avilés, Casa Zoilo à Muros de Nalón, Al Son del Indiano à Salas, Sport et Villa Blanca à Valdés, Blanco à Navia et Palermo à Tapia de Casariego.

Logo de la marca Sidrerías de Asturias

Les lauréats seront de plus en plus nombreux chaque année, car le label « Sidra de Asturias » voit sa présence se multiplier dans les cidreries, tout comme la demande ; il semble donc que cette marque, née en 2017, ait un futur prometteur et servira de référence pour les visiteurs, au moment de choisir l'établissement typiquement asturien où ils souhaitent manger ou dîner.

Sidrerías de Asturias

Sidrerías de Asturias
- Qualité Naturelle -

Il ne manquait plus d'une liste de cidreries requérant un excellent accueil, une cuisine de qualité et le soin du détail. Le système utilisé et validé pour les « Mesas de Asturias » a été adapté aux temples du cidre, donnant ainsi naissance au label « Sidrerías de Asturias », aujourd'hui attribué à 22 établissements de la Principauté. Tous ceux-ci doivent offrir du cidre à Appellation d'Origine, ainsi que disposer de personnel spécialisé dans le service de ce liquide national et d'un menu où prédominent les produits asturiens.

Cidre servi selon la tradition de l'escanciado
Ces 22 établissement sont, d'est en ouest : Vega Redonda à Cangas de Onís, La Barraca à Nava, Casa Cortina à Villaviciosa, Llagar La Morena à Siero, La Pomar à Langreo, Tierra Astur (qui possède cinq cidreries inscrites à cette marque, celles de Siero, Gijón et Avilés s'ajoutant à celles de la capitale), La Ferrería, La Pumarada, El Pigüeña, El Valle, La Manzana, La Noceda à Oviedo, Casa Ataulfo, El Cartero, El Requexu, Parrilla Muñó Poniente et Cabañaquinta à Gijón, ainsi que La Villa à Navia.


Guisanderas

Elles sont les garantes des recettes traditionnelles de la région. Ces femmes défendent la cuisine à la marmite, les ragoûts et les produits typiques de notre culture alimentaire, qu'elles divulguent et tentent de préserver afin de ne pas perdre ce que cette terre a de meilleur à offrir. Elles existent depuis maintenant vingt ans et sont parvenues à intégrer de jeunes valeurs féminines de la cuisine. Elles sont actuellement au nombre de quarante, dont beaucoup possèdent leur propre restaurant, et comprennent des mères et filles qui prennent la relève. Le meilleur oyen de les connaître est de visiter leur site web : clubdeguisanderas.com

Guisanderas

Ne partez pas, nous n'avons pas fini!

Certains des visages les plus connus de la gastronomie asturienne sont apparus ici, mais il en existe heureusement bien d'autres. À chaque recoin, dans chaque village, il existe des restaurants fantastiques proposant des menus délicieux à bas prix. Dans les plus grandes villes, vous trouverez diverses fusions avec des cuisines du monde entier, mais toujours à base de produits locaux. Puis il existe de nombreux cuisiniers solitaires, qui aiment leur travail et passent pendant toute l'année plus de dix heures par jour dans leurs petites cuisines, et qui valent le détour. Le panorama gastronomique asturien est bien plus riche et varié, et abrite de véritables spécialistes d'une recette, d'un menu ou d'une saison, comme peuvent l'être celles du gibier ou des champignons ; où que vous alliez, la garantie de très bien manger est presque totale.

Taramundi
Subir arriba