Envoyer Imprimer
La Muraille d'Oviedo
Oviedo (Le Centre des Asturies)
Contact Adresse
Oviedo
Web
Remarques

Vestiges apparents rues Paraíso, Jovellanos, et Plaza del Riego

Une fortification destinée à protéger la ville au XIIIe siècle.
[1][2][3]Au début du XIIIe siècle, la ville était déjà entourée d'une sorte d'enceinte dont le tracé avait été conçu par Alphonse IX. Alphonse X lance les travaux vers 1261; ils prennent fin au XIVe siècle. [4]Si l'on s'en tient à ce que relate F. Reiter en 1777, la muraille a un périmètre de 1.400 m pour une superficie de 11 hectares.

[5]

[6]Elle suit un tracé quasi circulaire puisqu'elle épouse le contour de la colline sur laquelle était posée la ville. Ce tracé intègre la forteresse ou château à partir duquel l'on dénombre cinq portes: Socastiello, Santiago, Noceda, Ferrería et Cimadevilla. Partant de cette dernière, la muraille avançait parallèlement à l'actuelle rue Mon pour atteindre la Porte de la Noceda (début de l'actuelle rue de San Vicente) en passant par le Postigo Alto et la rue Paraíso qui en gardent des vestiges. Elle continuait ensuite le long du Monastère de San Pelayo (rue de la Cerca, actuelle rue Jovellanos) où se trouvait la Porte Gascona (rue de l'Águila). Un peu plus loin, la Porte de Santiago (à la jonction des rues de Jovellanos et Argüelles).

[7]

Le château qui se trouvait à l'endroit qu'occupe aujourd'hui Telefónica, marquait un angle de 90 degrés vers l'actuelle rue Mendizabal où s'ouvrait la Porte de Socastiello. À partir de là, au bout de la rue Ramón y Cajal, le périmètre se refermait à la Porte de Cimadevilla.

Voir localisation et comment arriver
icono
La Muraille d'Oviedo
GPS:43.362332,-5.841318