Envoyer Imprimer
Le rêve de l'acier
Km 0
Km 0
Le rêve de l'acier (Le Centre des Asturies)
11 kms
Voiture 2 jours
Tracé du circuit
Par sa tradition ouvrière et sidérurgique, le Pays d'Avilés illustre comme nul autre le passé, le présent et l'avenir des Asturies.
Sommaire Le rêve de l'acier

Par sa tradition ouvrière et sidérurgique, le Pays d'Avilés illustre comme nul autre le passé, le présent et l'avenir des Asturies. Parce qu'il a une longue tradition ouvrière et sidérurgique, dont il reste encore une multitude de vestiges archéologiques industriels et de cheminées fumantes ; parce qu'il a été capable de se réinventer et d'émerger de la crise comme un pays moderne qui sait préserver son patrimoine et ses rêves culturels et avant-gardistes.

31,8 kms
Jour 1 Avilés - Trasona

La visite du centre historique d'Avilés, et un détour obligé par sa Ría, l'estuaire, où se dresse le centre culturel Niemeyer, vont nous prendre la matinée. Nous démarrons (et terminerons) sur la Plaza de España, devant l'Hôtel de ville, pour une incursion dans la vieille ville classée Ensemble historique et artistique en 1955. Prenons les rues de San Francisco et de Galiana, et faisons un arrêt devant la Fontaine de Los Caños de San Francisco, le palais du Marquis de Ferrera, l'église de San Nicolas de Bari, le parc de Ferrera et le Musée de l'Histoire urbaine, rue de La Ferrerñía. La rue de La Cámara se distingue par le Palais de Maqua . et la rue Armando Palacio Valdes, par un imposant théâtre, siège de grandes premières nationales, qui porte, lui-aussi le nom de l'écrivain. L'étape suivante est 'Le Niemeyer'. Situé en pleine Ría, son architecture épouse l'esthétique de l'estuaire. Cette œuvre du Brésilien Oscar Niemeyer compte trois bâtiments situés autour d'une vaste place publique.

Après le déjeuner, nous prenons le volant et pénétrons plus avant dans le Pays. Le barrage de Trasona mérite que nous fassions un détour, par la régionale AS-19. Cette retenue d'eau d'un kilomètre de large, a été construite par l'aciérie, Ensidesa, dans les années 50. Si elle était destinée, à l'origine, à un usage industriel, c'est aujourd'hui un espace de loisirs idéal pour la pratique des sports. Ses eaux sont le théâtre des entraînements professionnels de canoë-kayak et d'aviron, ainsi que de nombreux championnats internationaux. Une fois revenus à la voiture, reprenons la direction d'Avilés et suivons la AS-237. Nous allons faire un tour dans les très beaux hameaux qui constituent la Commune de Illas, pays du célèbre fromage La Peral, qui tient son nom d'une de ces petites localités.

14,1 kms
Jour 2 Salinas - Playón de Bayas

Le deuxième jour de notre visite dans le Pays d'Avilés sera dédié à la mer et à la mine, un binôme qui définit aussi les Asturies. Salinas nous convie sur son merveilleux front de mer qui s'étend du 'Musée des ancres, Philippe Cousteau' à la plage de l'Espartal, protégée par un système de dunes quaternaires blanches et grises classées Monument naturel. Salinas est l'un des spots de surf des Asturies. À proximité de Salinas, le 'Musée de la Mine souterraine d'Arnao' nous propose une descente dans un vrai puits, tel que les exploitaient les mineurs. Notre dernière soirée, nous pouvons la consacrer à la plage la plus longue de la région. La grande plage (le 'playón') de Bayas, située à l'extrême Ouest de Castrillón, près de l'aéroport, est la prolongation de celle de Los Quebrantos. Ces sites qui, à eux deux, font près de quatre kilomètres de long sont bordés d'importantes dunes protégées.

Notre dernière soirée peut être consacrée à la découverte de la plus longue plage de la région. La grande plage (le 'playón') de Bayas, située à l'extrême Ouest de Castrillón, près de l'aéroport, est la prolongation de celle de Los Quebrantos. La somme de ces deux plages mesure plus de 5 kilomètres. Aujourd'hui, les dunes qui s'y trouvent sont protégées.