Envoyer Imprimer
Gijón and the Nora River meadowlands
Km 0
Km 0
Gijón et la vallée fertile de la Nora (Le Centre des Asturies)
22 kms
Voiture 2 jours
Tracé du circuit
Qui dit Gijón, dit mer, culture, industrie, sports, patrimoine, villages, et première ville des Asturies en nombre d'habitants.
Sommaire Gijón et la vallée fertile de la Nora

Qui dit Gijón, dit mer, culture et industrie. Gijón, sports, patrimoine et villages. La première grande ville des Asturies en nombre d'habitants est aussi un pôle d'attraction touristique qui sait accueillir les voyageurs sans jamais trahir son essence. En bordure de Gijón, dans la zone centrale intérieure de la région, le Pays de la Nora tire son nom de la rivière qui le traverse et thésaurise, en raison de son emplacement stratégique, des milliers d'histoires de pèlerins et de commerçants.

22,9 kms
Jour 1 Gijón - Gijón

Pour commencer à découvrir Gijon, il va nous falloir une journée complète. Commençons la visite par la plage de Poniente, une étendue de sable gagnée sur la mer, où se dresse aujourd'hui un Aquarium. Avançons vers le port de plaisance à l'entrée duquel se trouve le centre de thalassothérapie . puis la Place de Revillagigedo, et la Côte de Cimadevilla, quartier originel de la ville. C'est là que se trouvent la colline Santa Catalina, imposant promontoire en surplomb de la mer et l'Éloge de l'horizon, une sculpture d'Eduardo Chillida. En descendant de la colline vers l'église de San Pedro, au détour d'une rue, nous découvrons la plage de San Lorenzo, longue d'un kilomètre et demi et bordée d'une promenade qui accompagne le littoral jusqu'en zone rurale. Quittons la mer et allons découvrir l'intérieur : nous partons de la Place de l'Instituto vers l'axe commercial que forment les rues Corrida et Moros, la Place Europa, la promenade de Begoña, et le Théâtre Jovellanos.

Dans l'après-midi, l'excellent réseau de bus va nous permettre d'aller jusqu'à la zone rurale et au Jardin botanique, où quatre lignes différentes ont leur arrêt (1,2,18 et 26).  A quelques minutes à pied du Jardin Botanique: la Laboral Ciudad de la Cultura, un magnifique exemple de la reconversion radicale d'un bâtiment franquiste à la stature écrasante en un équipement culturel dynamique.

34,4 kms
Jour 2 Gijón - Llanera

La visite du Pays de la Nora nécessite que nous reprenions la voiture et au moins une journée complète devant nous. Les plus romantiques peuvent quitter la grande ville de Gijon et aller découvrir le réseau de villages de Pola de Siero par l'ancienne route de La Carbonera (AS-246). Les plus pressés (ou pragmatiques) peuvent choisir de prendre la Voie rapide dite Autovía Minera (AS-1), plus moderne, rapide et confortable. Pola de Siero est un gros bourg plein de vie. Faisons un tour pour voir le Palais du Marquis de Santa Cruz, le quartier des Campes, l'église de San Pedro et ses fresques du peintre Casimiro Baragaña. Allons ensuite jusqu'aux halles du marché, un exemple de l'architecture asturienne du début du XXe siècle, œuvre d'Ildefonso Sánchez del Río. De Pola de Siero nous passons à Noreña, située à 5 kilomètres à l'Ouest. Nous y découvrons le Palais de Miraflores, la chapelle de l'Ecce Homo, le centre de la ville comtale, et son excellente gastronomie fondée sur le porc.

Dans l'après-midi, nous visiterons la dernière commune du Pays. La A-64 en direction d'Oviedo, la A-66 vers Gijón, puis la sortie de Lugones, nous mènent à destination : Llanera. À Posada, chef-lieu de la commune, nous trouvons une Place de La Havane et, à quelques kilomètres de là, à Arlós, une église romane. À San Cucao, la Tour des Valdés est du XIVe siècle.