Envoyer Imprimer
La culture des 'castros' et le Parc Historique de la Navia.
Km 0
Km 0
La culture des 'castros' et le Parc Historique de la Navia. (L'Ouest des Asturies)
69 kms
Voiture 5 jours
Tracé du circuit
Avec une extension de 777 kilomètres carrés et neuf communes, le Parc historique de la Navia dessine un triangle imparfait à l'intérieur de la carte des Asturies.
Sommaire La culture des 'castros' et le Parc Historique de la Navia.

Avec une extension de 777 kilomètres carrés et neuf communes, le Parc historique de la Navia dessine un triangle imparfait à l'intérieur de la carte des Asturies, qui jouxte la Galice et la mer Cantabrique. Ce Pays 'castrense' (marqué par de très anciens villages fortifiés) est un mélange de deux types de territoires : la mer et les montagnes.

28 kms
Jour 1 Tapia de Casariego - Navia

Jour 1 : Le Parc historique de la Navia a trois portes d'entrée qui rapprochent nos voyageurs de ce paradis. Notre périple commence à la porte de Tapia de Casariego où un Centre d'interprétation a été aménagé dans la Maison de la culture sur le thème des demeures nobles locales. Allons ensuite visiter le port de pêche et nous promener jusqu'au phare et plages d'Anguileiro. Une section du Chemin côtier qui mène à Viavelez part de Tapia. Elle mesure 17 kilomètres. Mais nous pouvons n'en parcourir qu'une partie, jusqu'à Monte Mirayos et aller regarder le paysage du haut du Belvédère de Campo Longo. Le 'Mirador' de La Atalaya, à Valdepares, est accessible en voiture, par la N-634 et par un chemin situé au bout du village. Le Cap San Augustin, à Ortiguera, est une autre alternative de balade. Nous y trouverons une chapelle du XVIIe siècle, et un mémorial en hommage des hommes de mer. La vue sur le port et l'estuaire de la Navia y est très belle.  Au retour, nous conseillons une halte dans le Castro de Mohías, un bel exemple de vieux village fortifié dans l'Ouest des Asturies.

25,2 kms
Jour 2 Navia - Puerto de vega - Coaña

Jour 2: La matinée commence dans la ville de Navia. Perdons-nous dans les rues, visitons l'église de Nuestra Señora de la Barca, la muraille médiévale et la Maison de Coaña. La route locale NV-2 connecte Navia à la plage de Frexulfe, un Monument naturel, qui dispose d'une aire de loisirs aménagée dans une zone arborée. Si nous continuons par la NV-2, nous arrivons à Puerto de Vega, un village renommé pour la beauté de ses demeures nobles et ses maisons ''Indianas' (propres à l'architecture de l'émigration en Amérique latine). C'est la deuxième porte d'entrée du Parc historique. Nous allons revenir sur nos pas pour connaître les premiers vestiges 'castrenses' (anciens villages fortifiés). A 7 km de Navia, par la AS-12 cette fois, en direction de Boal, nous trouvons le Castro de Coaña, un gisement de 80 cabanes protégées par une épaisse muraille. Des visites guidées sont disponibles.

67,8 kms
Jour 3 Coaña - Villalón - Boal

Jour 3: Mettons le cap sur l'intérieur des Asturies par la AS-25. L'itinéraire se poursuit le long de cette route jusqu'à ce que, après le village d'Arbón, nous prenions la direction d'Oneta par la AS-25. C'est là que se trouvent, à 2 kilomètres au pied du village, trois cascades de toute beauté qui empruntent leur nom à la commune. La plus importante a une chute libre de 20 mètres. Reprenons la AS-25. Nous passons à Villayón puis arrivons, en une demi-heure par la AS-35, à Valdedo où se trouve le Centre d'interprétation des Paysages de montagne protégés (consulter disponibilité avant de partir). La AS-35 nous mène ensuite jusqu'à Boal. Sur cette section, avant le village de Merón, l'Aire de loisirs de Puente de Castrillón nous offre une belle occasion de voir le barrage d'Arbón.

71,7 kms
Jour 4 Boal - Pesoz

Jour 4: Boal, le pays du miel. À deux kilomètres seulement de la ville par la AS-12, la Maison de l'apiculture nous raconte l'histoire de cette activité (consulter disponibilité). quatre kilomètres plus loin, le Castro Pendia. Nous revenons à Boal qui est aussi le point de départ de l'ascension à l'Alto de Penouta, par la AS-22. Deux belvédères ont été aménagés sur le sommet, au terme de deux chemins goudronnés. Celui de droite mène au Mirador de Penouta Costa, d'où l'on voit clairement la bande littorale. Celui de gauche débouche sur Penouta Interior, qui nous découvre la montagne. Retournons à Boal pour y prendre la AS-12 vers le Sud. À vingt-cinq kilomètres de là, dans la commune d'Illano (environ quarante minutes en voiture), nous trouvons San Esteban de los Buitres (des vautours), un village au nom sonore dont le patrimoine a été déclaré Bien d'intérêt culturel. Sur notre route, à un peu plus d'un kilomètre après Doiras, nous faisons une halte pour voir de près Doiras et son barrage. Sur la même route, à environ huit kilomètres de là, arrêtons-nous dans l'Aire de loisirs de Folgueiróu. Notre avant-dernier arrêt, une fois arrivés dans la commune de Pesoz, est pour le hameau d'Argul, dont l'architecture rurale, extrêmement bien conservée, est très intéressante. Il nous faut prendre une déviation, après avoir traversé Pelorde. La journée s'achèvera à Pesoz.

24,9 kms
Jour 5 Pesoz - Grandas de Salime

Jour 5: Grandas de Salime est le point le plus au Sud du Pays castrense . c'est la dernière porte d'entrée du Parc. C'est à cet endroit stratégique, à 7 kilomètres du chef-lieu de la commune, que se trouve le Musée du Chao San Martin, près de l'ancien fort qui lui prête son nom. Ce site est l'un des plus importants de la région. Le 'Castro' de San Martin conserve des vestiges datant de 800 ans av. JC. Signalons aussi le Barrage de Grandas de Salime, un ouvrage spectaculaire du XXe siècle orné par le peintre Joaquín Vaquero Palacios, et le point de vue vertigineux du Belvédère baptisé Boca de la Ballena (la gueule de la baleine), œuvre de son fils Joaquín Vaquero Turcios.