Envoyer Imprimer
Le regard 'indiano' du Nalón
Km 0
Km 0
Le regard 'indiano' du Nalón (Le Centre des Asturies)
13 kms
Voiture 2 jours
Tracé du circuit
L'embouchure du Nalón, la rivière la plus longue et au plus grand débit des Asturies, est à la fois un lien et une frontière entre Pravia, Soto del Barco et Muros del Nalón.
Sommaire Le regard 'indiano' du Nalón

L'embouchure du Nalón - la rivière la plus longue et au plus grand débit des Asturies - est à la fois un lien et une frontière entre Pravia, Soto del Barco et Muros del Nalón, trois communes qui se coordonnent en un même pays, le Pays du Bajo Nalón (Nalón inférieur). Une terre de pêcheurs, d''Indianos' - ces émigrés partis chercher fortune en Amérique et qui en rapportent un style de vie et d'architecture -, et d'agriculteurs.

16,7 kms
Jour 1 Pravia - San Juan de la Arena

La promenade à travers ce Pays commence à Pravia, la ville la plus peuplée du Bajo Nalón, dont l'ensemble historique a été déclaré d'Intérêt Culturel. Cet ensemble est divisé en deux zones distinctes que les visiteurs peuvent explorer à pied : la Collégiale et alentours, avec le Palais de Moutas, la place et les maisons des chanoines . et, d'un autre côté, le quartier le plus ancien de Pravia, autour de l'Hôtel de ville, qui compte quelques très belles demeures. Après Pravia, le prochain arrêt est le village de Santianes dons nous allons visiter l'église préromane du VIIIe siècle et le musée. Le trajet en voiture par la AS-224 est rapide et confortable. Mais nous pouvons aussi profiter de la beauté du paysage et partir à pied de la zone industrielle de Salcedo, située au niveau de l'accès à Pravia par la AS-16. Le chemin est plat et longe la rivière. Au total, 8 kilomètres (aller et retour).

Dans l'après-midi, nous mettons le cap sur la mer et faisons une halte à Soto del Barco, une zone urbaine composée de maisons familiales. Le Théâtre Clarín, la Mairie, l'ensemble dit 'de la Magdalena', une série de maisons 'indianas' (propres à l'architecture de l'émigration en Amérique latine) clairsemées le long d'un tronçon de la route N-632, sont autant de belles raisons de s'arrêter. Pour finir la journée nous choisissons San Juan de la Arena, à quatre kilomètres de Soto. Ce port de pêche, dont la civelle a été l'un des produits phare, conserve une criée originale datant du début du XXe siècle. À l'orée du village, la plage de Los Quebrantos offre aux surfeurs des vagues techniquement idéales.

11,5 kms
Jour 2 San Juan de la Arena - San Esteban de Pravia

Somao, à l'Ouest de Soto del Barco par la N-632, est la première destination de notre deuxième journée. Le village se distingue par sa forte densité de bâtiments de style 'indiano', dont le plus connu est la Maison de la Tour . citons aussi la galerie d'art Opera Omnia et les 'hórreos et paneras' (greniers à grain sur pilotis) appartenant à des privés. Muros del Nalón est à deux kilomètres et demi. Les voyageurs pourront y admirer la façade de l'hôtel de ville, la maison de la culture, l'église paroissiale et le palais du marquis de Valdecarzana.

La dernière étape de notre périple est spectaculaire : nous allons suivre la route des Belvédères qui part de la plage d'El Aguilar. Elle traverse la plaine côtière et nous mène aux piscines d'eau de mer de San Esteban de Pravia, où la vue sur l'embouchure du Nalón est magnifique. Le chemin, long de 5 kilomètres (aller) ne présente pas de difficultés. En revanche, il n'est pas confortable pour les poussettes car il est ponctué d'escaliers.