Envoyer Imprimer
Séduction orientale dans les Pics d'Europe
Km 0
Km 0
Séduction orientale dans les Pics d'Europe (L'Est des Asturies)
40 kms
Voiture 2 jours
Tracé du circuit
La zone orientale constitue l'un des Pays touristiques les plus populaires des Asturies. L'étroit voisinage entre 'Picos' et la mer en fait une destination idéale pour toutes les 'espéces' de voyageurs.
Sommaire Séduction orientale dans les Pics d'Europe

Le Pays de la zone orientale est l'un des Pays touristiques les plus populaires des Asturies. L'étroit voisinage entre 'Picos' et la mer en fait une destination idéale, quelle que soit la formule du voyage : périple court, sur deux jours, comme celui que nous entreprenons ici ; ou séjour plus prolongé pour approfondir notre connaissance du territoire. Llanes est une plate-forme parfaite, entre la montagne et les plages.

42 kms
Jour 1 Llanes - Las Arenas

Notre premier itinéraire peut précisément commencer à Llanes dont nous allons visiter, en une matinée, le patrimoine architectural et naturel. Démarrons sur la promenade de San Pedro, près de la plage du Sablón. Ce promontoire aménagé au XIXe siècle nous met brutalement face à la mer et nous permet d'apercevoir les premières pierres de la vieille ville médiévale classée ensemble historique-artistique. Un peu plus loin, la muraille, les portes de la ville, sa tour, la basilique, les chapelles de la Magdalena et de Sainte Anne, le palais des Gastañaga et celui des Posada Herrera transformé en Maison de la culture. Quittons l'ensemble médiéval pour nous rendre sur le port et découvrir les Cubes de la mémoire, une œuvre gigantesque du sculpteur basque Agustín Ibarrola.

Après cette brève incursion dans Llanes, nous mettons le cap sur les Pics d'Europe, par la AS-115, une route qui grimpe dans la montagne au départ de Posada de Llanes. En trois quarts d'heure à peine (34 km), nous sommes à Carreña. À l'entrée du village, un indicateur pointant vers la gauche signale le village d'Asiego où se dresse le belvédère de Pedro Udaondo. C'est là que nous verrons pour la première fois le Naranjo de Bulnes, ce sommet qui va surveiller nos faits et gestes pendant tout le voyage (baptisé 'Picu Urriellu' par les Asturiens et les alpinistes). De retour à Carreña, nous prendrons le temps de flâner en ville et d'aller voir l'église paroissiale et la maison Barcena. Quatre kilomètres plus loin, Arenas de Cabrales nous dévoile les secrets de son fromage, dans une grotte-musée située à côté du pont Cares.

29,8 kms
Jour 2 Las Arenas - Camarmeña

La deuxième journée va être consacrée à la montagne. Depuis Arenas, nous devons monter en voiture à Poncebos, point stratégique des excursions de la journée. La première option est de monter à Bulnes, l'un des rares villages asturiens n'ayant pas encore de route. Nous pouvons nous y rendre à pied ou par un funiculaire souterrain... on encore combiner les deux formules à l'allée et au retour. La route à pied a un dénivelé de 400 mètres et dure environ une heure et demie. Le trajet en funiculaire ne dure que 7 minutes.

Une fois de retour à Poncebos, nous reprenons la voiture pour accéder à Tielve et à Sotres, le village le plus haut perché de la région. Ce détour qui prend à peine 20 minutes de notre temps (par la CA-1) nous permettra de comprendre comment l'on vit à mille mètres d'altitude. La descente depuis Sotres nous oblige à repasser par Poncebos. Profitons-en pour prendre la déviation vers Camarmeña, au niveau du pont de Poncebos, et voyons le Monument aux Alpinistes de l'Urriellu avant de dire au revoir à la montagne, du haut du belvédère.