Envoyer Imprimer
Torrecerredo
Km 0
Km 0
Torrecerredo (L'Est des Asturies)
- kms
Ascension 7 h.
Difficulté
Accès

Invernales del Texu es una majada situada a unos metros más abajo del arranque de la pista de Áliva, a 1 km. de la bifurcación hacia Sotres (carretera CA-1).

Tracé du circuit

Une fois dans la Vega de Urriellu, nous mettons le cap au Nord-est, vers l'étroit passage de La Brecha de los Cazadores.

Sommaire Torrecerredo

À la Vega d'Urriellu, nous faisons des provisions d'eau à la source qui jouxte le refuge J.D Úbeda. Nous nous dirigeons vers le Nord-Ouest par le sentier balisé de 'jitos' -petits tas de pierres utilisées par les alpinistes pour signaler le chemin- qui nous rapproche de l'étroit passage de La Brecha de los Cazadores (2.253 m.). Une fois que nous l'avons franchi, nous découvrons un point de vue magnifique sur le grand monolithe Pico Urriellu, et continuons d'avancer vers la Collada d'Arenera (2.283 m.). Celle-ci est flanquée de hautes parois calcaires: les Aiguilles Areneras et le Neverón d'Urriellu (5 heures)..

 

Nous descendons brièvement dans une vallée où se trouve l'embranchement avec la route du Refuge de J.R. Lueje, dans le Jou de Los Cabrones. Nous évitons cette route et prenons vers la gauche, en suivant l'itinéraire balisé de 'jitos' de pierres, au gré des cavités et des coteaux, sous les contreforts septentrionaux du Neverón Urriellu et de La Párdida. À peine sortis d'une descente qui se trouve sur la gauche de la route, nous descendons définitivement au Collado d'El Jou Cerredo (2300 m.) ou aboutit aussi l'itinéraire qui vient de Los Cabrones (6 heures).

De là, cernés par ces montagnes impressionnantes, nous nous dirigeons vers les éperons saillants du Torrecerredo dont nous couronnons le sommet par la voie dite 'normale'. L'ascension est facile mais quelque peu exposée. Il est donc conseillé aux alpinistes ayant peu d'expérience de s'équiper de matériel de sécurité. La signalisation nous conduit vers une gravière et, au-delà, vers une série de terrasses superposées que nous franchissons facilement. Nous nous trouvons à la base d'un ravin profond et rocailleux. Pour éviter d'avoir à marcher dans le fond, nous grimpons vers la paroi de droite, puis tournons immédiatement à gauche pour nous positionner à la base de la paroi centrale.

Nous escaladons les dernières saillies, en biais, vers la gauche, grâce à une série de prises nombreuses et sûres qui ponctuent la paroi. À proximité de l'arête sommitale, nous trouvons une petite grotte où bivouaquer en cas de nécessité extrême.

Plus que quelques mètres avant de mettre fin à cette ascension, à 2.649 m. d'altitude, point culminant des Asturies et de l'ensemble de la Cordillère Cantabrique Le sommet est couronné par un point géodésique et une image de la Vierge de Covadonga. Le point de vue est magnifique, sur le noyau principal des trois massifs et d'autres montagnes plus lointaines.

13 kms
Description Invernales del Techu - Torrecerredo

À la Vega d'Urriellu, nous faisons des provisions d'eau à la source qui jouxte le refuge J.D Úbeda. Nous nous dirigeons vers le Nord-Ouest par le sentier balisé de 'jitos' -petits tas de pierres utilisées par les alpinistes pour signaler le chemin- qui nous rapproche de l'étroit passage de La Brecha de los Cazadores (2.253 m.). Une fois que nous l'avons franchi, nous découvrons un point de vue magnifique sur le grand monolithe Pico Urriellu, et continuons d'avancer vers la Collada d'Arenera (2.283 m.). Celle-ci est flanquée de hautes parois calcaires: les Aiguilles Areneras et le Neverón d'Urriellu (5 heures)..

Nous descendons brièvement dans une vallée où se trouve l'embranchement avec la route du Refuge de J.R. Lueje, dans le Jou de Los Cabrones. Nous évitons cette route et prenons vers la gauche, en suivant l'itinéraire balisé de 'jitos' de pierres, au gré des cavités et des coteaux, sous les contreforts septentrionaux du Neverón Urriellu et de La Párdida. À peine sortis d'une descente qui se trouve sur la gauche de la route, nous descendons définitivement au Collado d'El Jou Cerredo (2300 m.) ou aboutit aussi l'itinéraire qui vient de Los Cabrones (6 heures).

De là, cernés par ces montagnes impressionnantes, nous nous dirigeons vers les éperons saillants du Torrecerredo dont nous couronnons le sommet par la voie dite 'normale'. L'ascension est facile mais quelque peu exposée. Il est donc conseillé aux alpinistes ayant peu d'expérience de s'équiper de matériel de sécurité. La signalisation nous conduit vers une gravière et, au-delà, vers une série de terrasses superposées que nous franchissons facilement. Nous nous trouvons à la base d'un ravin profond et rocailleux. Pour éviter d'avoir à marcher dans le fond, nous grimpons vers la paroi de droite, puis tournons immédiatement à gauche pour nous positionner à la base de la paroi centrale.

Nous escaladons les dernières saillies, en biais, vers la gauche, grâce à une série de prises nombreuses et sûres qui ponctuent la paroi. À proximité de l'arête sommitale, nous trouvons une petite grotte où bivouaquer en cas de nécessité extrême.

Plus que quelques mètres avant de mettre fin à cette ascension, à 2.649 m. d'altitude, point culminant des Asturies et de l'ensemble de la Cordillère Cantabrique Le sommet est couronné par un point géodésique et une image de la Vierge de Covadonga. Le point de vue est magnifique, sur le noyau principal des trois massifs et d'autres montagnes plus lointaines.