• Español
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Italiano
  • Portugués

Chemin de Saint-Jacques.
Suivez les traces du passé


Les tracés du nord du chemin de Compostelle qui passent dans la Principauté et se croisent à Oviedo sont classés au Patrimoine de l'humanité de l'UNESCO. La région compte en réalité cinq chemins différents, chacun ayant sa beauté et sa particularité. Ces chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle disposent d'un réseau modernisé d'auberges adaptées aux pèlerins du 21e siècle, pour se reposer après avoir marché pendant de longs kilomètres et profité de l'accueil chaleureux des Asturiens, de l'architecture pittoresque et de la délicieuse gastronomie.
Pèlerin sur le Chemin de Saint-Jacques
Ne manquez pas...
  • El Salvador (Le Sauveur) à la cathédrale d'Oviedo.
  • Monastère de San Salvador de Cornellana (Salas).
  • Collégiale de Salas.
  • Monastère de Santa María la Real d'Obona (Tineo).
  • Palais des Cienfuegos de Peñalba (Allande).
  • Castro du Chao Samartín (Grandas de Salime).
Les deux itinéraires principaux sont le côtier, qui part d'Irun (Pays basque) et longe la mer Cantabrique, et le primitif, emprunté selon la légende par Alphonse II lors du premier pèlerinage, qui part d'Oviedo et entre en Galice par le sud-ouest des Asturies.

Peu importe le tracé que vous choisissez, l'histoire, la spiritualité et la paysannerie vous attendent.

Chemin de Saint-Jacques de la Côte
premier pèlerinage, qui part d'Oviedo et entre en Galice par le sud-ouest des Asturies. Le chemin côtier s'étend sur 284,1 km divisés en onze étapes asturiennes qui longent presque toujours la mer. Il traverse ponts médiévaux, plages, villes et anciens hôpitaux de pèlerins pour découvrir l'église de Santa Maria del Conceyu (Llanes), l'église de San Salvador et le monastère de Santa María la Real de Valdedios, ou les temples de San Salvador de Priesca et San Juan de Amandi, à Villaviciosa, le parc archéologique naturel de la Campa Torres et la nécropole tumulaire du mont Areo, entre Gijón et Carreño, le centre historique d'Avilés, le château de Gauzón, à Castrillón, l'église de Santa Maria de Soto de Luiña et la Quinta Selgas, à Cudillero.
Parc Archéologique Naturel de la Campa Torres
Cathédrale de San Salvador

Le premier pèlerin


Le roi Alphonse II des Asturies, dit le Chaste, est considéré comme le premier pèlerin du chemin de Compostelle. Légende ou histoire ? La tradition raconte que la tombe de l'apôtre a été découverte sous son règne et que le roi en personne est parti en chemin pour le vérifier. Son parcours est connu sous le nom de chemin primitif. Un dicton populaire tente de réaffirmer cette version : « quien va a Santiago y no a San Salvador, visita al criado pero no al señor » (Celui qui va à Saint-Jacques de Compostelle et qui ne se rend pas à la Cathédrale du Sauveur, rend visite au servant et non pas au Seigneur).

Le chemin primitif parcourt 148,6 km de paysage rural et montagneux en neuf étapes. Vous pouvez choisir parmi plusieurs variantes ou opter pour le tracé original de Hospitales, entre Tineo et Allande, qui, comme son nom l'indique, est jalonné de cinq anciens hôpitaux de pèlerins.

Rien de mieux que de commencer par la cathédrale de San Salvador d'Oviedo et d'en profiter pour découvrir l'art préroman asturien à travers Santa María del Naranco et San Miguel de Lillo.

Pont de Peñaflor à Grado
Vous pourrez aussi contempler les ponts de Gallegos, à Las Regueras, ou de Peñaflor, à Grado, où se trouve également la chapelle de Los Dolores. Découvrez la collégiale de Santa María la Mayor de Salas et le monastère de Santa María la Real d'Obona, à Tineo.

Allande abrite le palais des Cienfuegos de Peñalba ainsi que l'église paroissiale de Santa María de Berducedo. La grimpée du col d'El Palo ou la découverte de la légende du diable ayant baptisé les villages de Salime ou Subalime, aujourd'hui sous les eaux du gigantesque barrage et son ressaut hydraulique de Grandas de Salime, sont deux autres attraits.

Le chemin continue en Galice jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle.
Chemin primitif

Bien plus qu'une traversée

Le chemin de Compostelle est bien plus qu'un parcours. C'est ce pèlerin avec qui vous partagez une étape, ou le voisin qui vous offre un verre d'eau bien fraîche lorsque vous en avez le plus besoin. Ce sont de véritables trésors de l'architecture cachés dans des villages, que vous ne verrez pas sans enfiler de bonnes chaussures et un bon sac à dos. Le monastère de Valdediós ou celui de Santa María d'Obona ne sont que deux exemples. Traverser la ria de l'Eo en barque depuis Figueras ou Castropol, comme on le faisait autrefois par manque de ponts, est aussi un plus.

San Salvador de Valdediós
Chemin de Saint-Jacques (Villaviciosa)
Les trois autres itinéraires sont en fait des connexions entre le chemin primitif et le cantabrique et entre le primitif et le français. L'embranchement avec le chemin français part de León, entre en Asturies par Pajares en sillonnant d'impressionnants paysages de la cordillère, avec une halte obligatoire à l'église préromane de Santa Cristina de Lena, et se divise en trois étapes (63,7 km) avant de rejoindre Oviedo.

Le chemin côtier et le chemin primitif se rejoignent de deux façons, toutes deux avec Oviedo pour référence. À Villaviciosa, vous pouvez prendre l'intérieur à travers Sariego et visiter l'église de Santiago, Siero et Noreña, en deux étapes de 39 km au total. Si vous préférez passer avant par Gijón et Avilés, un autre tronçon de 28,8 km mène vers l'intérieur.
Église préromane de Santa Cristina de Lena

La Principauté peut faire partie d'un plus long parcours ou servir de point de départ.

Au départ des Asturies, vous devez remplir un document afin d'obtenir le certificat à tamponner étape après étape puis la Compostela (un certificat officiel délivré à Saint-Jacques-de-Compostelle), en fin de parcours, à Saint-Jacques-de-Compostelle. Il est important de bien s'organiser au préalable. Outre l'organisation des étapes, de nombreux services très utiles doivent être pris en compte.
Pèlerins
La Comarca de la Sidra offre le Pase del Peregrino, qui inclut un hébergement à bas prix avec un cadeau de bienvenue et même le transfert si vous vous trouvez à plus de 500 m du chemin. Effectuer un pèlerinage à travers les Asturies en allant d'hôtel en hôtel est une autre alternative offrant des services spéciaux pour pèlerins tels que des massages, un service de blanchisserie express ou de garde des vélos et permettant d'accumuler des points et d'obtenir des nuitées gratuites.
Auberge de pèlerins
D'autres services intéressants comprennent une visite culturelle et théâtralisée guidée sur l'origine du premier chemin de Compostelle ou un bond technologique via une application mobile gratuite qui vous guide par GPS et vous offre des informations sur les différentes étapes, la géolocalisation des hébergements et restaurants et même des kinésithérapeutes et des lieux d'intérêt architectural et culturel.

Correos (Bureau de poste) propose également un service spécial à travers trois options : transport des bagages entre les étapes, envoi à domicile de vêtements et achats et service spécial de vélo.

Église de Niembro à Llanes