Entre deux
Chemins

Connexion Chemin de la Côte et Chemin primitif. Oviedo a joué un rôle très important dans les pèlerinages de Saint-Jacques depuis les origines mêmes du Chemin. Ce n'est pas un hasard. En effet, si Oviedo a été la ville de résidence du roi qui a découvert la tombe de l'Apôtre et qui a ordonné la construction de ce qui fut les prémices de l'actuelle basilique de Saint-Jacques, c'est également dans la Cámara Santa de sa cathédrale qu'étaient conservées des reliques d'une grande importance qui ne furent découvertes qu'à la seconde moitié du XIème siècle.
Coffret aux Agates (Cathédrale de San Salvador - Oviedo)Coffret aux Agates (Cathédrale de San Salvador - Oviedo).

Il n'est pas étonnant que les deux autres grands Chemins qui, avec le Chemin Primitif, se disputaient autrefois la suprématie des itinéraires du Chemin de Saint-Jacques, n'ont pas mis longtemps avant de développer des chemins annexes permettant de faire des connexions avec le Chemin de pèlerinage original.

Ces reliques étaient conservées dans un coffre de chêne, appelée Arca Santa (Arche Sainte). Ce coffre est entré dans la possession d'Alphonse II et est arrivé à Oviedo au IXème siècle après un long voyage depuis Jérusalem, commencé en 614, après être passé par Carthage, Séville, Tolède et le mont Monsacro. Plusieurs siècles plus tard, en 1075, le mystère est dévoilé lors de la visite d'Alphonse VI dans l'ancienne capitale des Asturies.

LES ÉTAPES

  • 1. Casquita - La Pola Siero/Pola de Siero 22,0 km
  • 2. La Pola Siero/Pola de Siero - Oviedo 17,3 km
Point de départ de la connexion Chemin de la Côte et Chemin primitif (Villaviciosa)Point de départ de la connexion Chemin de la Côte et Chemin primitif (Villaviciosa).
Carte du connexion Chemin de la Côte et Chemin primitif

Selon la légende, le roi était accompagné par un cortège dans lequel se trouvait le Cid en personne ; le monarque a donc profité de sa présence dans l'ancienne cour pour organiser une cérémonie au cours de laquelle l'Arca Santa fut ouverte et son contenu exposé aux yeux de la chrétienté toute entière.

Dans ce coffre ont été conservés, selon les sources de l'époque, les os de plusieurs saints, les reliques du suaire du Christ, aujourd'hui connu sous le nom du Saint Suaire, des épines de sa Couronne, une sandale de saint Pierre, du lait de la Vierge… Autant de reliques qui ont permis de renforcer la renommée d'Oviedo, dont l'heure déclin avait sonné lorsqu'elle avait cessé d'être la ville de résidence royale, et qui ont permis d'attirer de nouveau un grand nombre de ces pèlerins qui décidaient de quitter leur foyer pour se rendre au pied de la tombe de Saint Jacques.

Pèlerins à La Rivera (Valdediós - Villaviciosa)Pèlerins à La Rivera (Valdediós - Villaviciosa).
Le parcours

Situé entre le tronçon des Asturies du Chemin de la Côte et le Chemin Primitif, ce parcours passe par le village de Casquita, tout près de Villaviciosa et s'engage dans les montagnes en direction d'Oviedo en longeant l'un ou l'autre des chemins qui mènent au plateau de la Campa.

Inutile de préciser que ce parcours, au croisement du Chemin de la Côte et du Chemin Primitif, passe dans les terres, en traversant des zones à l'orographie relativement simple mais plus ardues que celles traversées par les pèlerins le long de la côte. Passée Casquita, le chemin mène à San Pedru de Ambás/Ambás ; le pèlerin a alors deux options.

San Salvador de Valdediós (Villaviciosa)San Salvador de Valdediós (Villaviciosa).

Il peut choisir de suivre le parcours officiel, ou de faire un petit détour pour visiter le monastère de Sainte Marie Majeure de Valdediós.

À noter que cette dernière option est sans aucun doute, la plus intéressante. En effet, ce monastère avait une grande importance au Moyen Âge et il donne surtout une magnifique occasion d'admirer son architecture romane, toute pleine de l'austérité qui caractérise l'ordre cistercien, ainsi que de visiter l'église préromane de San Salvador de Valdediós qui se trouve juste à côté et qui doit à sa proximité avec le monastère, son surnom de Conventín. Cette dernière aurait été construite sous le règne d'Alphonse III et consacrée en présence de sept évêques, une autre preuve de son importance.

Vallée de SariegoVallée de Sariego.
Il s'agit de l'une des constructions les plus emblématiques de l'art asturien. De plus, la légèreté de ses proportions, ses jalousies sculptées et ses peintures murales témoignent de la splendeur de cet édifice et de sa renommée désormais affaiblie.

Les deux parcours, soit le parcours officiel et celui de Valdediós, se rencontrent sur le plateau de la Campa. Là, les pèlerins sont alors dirigés vers Vega de Sariego pour prendre après La Pola Siero/Pola de Siero une route alternative qui les fera passer par El Castru, Aveno, l'ermitage de la Virgen de Bienvenida et le pont de Recuna.

La Pola Siero/Pola de SieroLa Pola Siero/Pola de Siero.
La Pola Siero/Pola de Siero est l'une des villes les plus vivantes et bourdonnantes des Asturies. Le pèlerin pourra y découvrir sa grande tradition gastronomique, et, selon la période de l'année, assister aux fêtes les plus fréquentées de toute la communauté autonome. De là, il ne restera plus qu'à traverser El Berrón, Fonciello, le palais de Meres, San Pedro de Granda, Colloto/Cualloto et le quartier de Cerdeño avant d'arriver à Oviedo, aux portes de la cathédrale, pour faire ses premiers pas sur le Chemin Primitif.

Portique - Cathédrale de San Salvador (Oviedo)Portique - Cathédrale de San Salvador (Oviedo).
Cathédrale de San Salvador (Oviedo)Cathédrale de San Salvador (Oviedo).

Itinéraire et étapes de la connexion Chemin de la Côte et Chemin primitif

Casquita-Oviedo: 39,3 km.
Casquita - La Pola Siero/Pola de Siero - 22,0 km
Casquita | San Pedru de Ambás/Ambás | Valdediós | Alto de la Campa | Vega de Sariego | El Castru | Aveno | La Pola Siero/Pola de Siero
La Pola Siero/Pola de Siero - Oviedo - 17,3 km
La Pola Siero/Pola de Siero | El Berrón | Fonciello | Meres | San Pedro de Granda | Colloto/Cualloto | Cerdeño | Oviedo
Subir al inicio