Expériences maritimes

Vous aimeriez vous imprégner de la mer Cantabrique ? Découvrez l'histoire et les métiers de cette côte mystérieuse, caressée par des eaux offrant des expériences uniques. Dévoilez-nous vos talents de pêcheurs, visitez une criée et assistez au système de vente particulier, apprenez les méthodes de conservation des produits de la mer, et découvrez les zones de culture des huîtres, les cétacés, les piscines naturelles conçues pour maintenir en vie les poissons et les fruits de mer récemment pêchés, produits que vous pourrez savourer dans votre assiette.

De retour au portDe retour au port.
Pêche, confréries et criées

La mer a été source de richesses pour les familles de pêcheurs et de navigateurs, et est devenue l'une des principales ressources économiques en commençant par la pêche à la baleine. Dans chacune de ces villes vous pourrez découvrir en détail ces traditions et profiter des différentes types de pêche de plaisance de la mer Cantabrique.

Plus de cinquante espèces de poissons arrivent dans les ports des Asturies, comme le thon blanc, la xarda (maquereau), le chinchard, el pixín (lotte), la daurade grise, la sargue, le merlu, le rouget; des fruits de mer comme l'araignée de mer, les pouces-pieds, le bugre (le homard), les bigorneaux, la ñocla (le tourteau), la andarica (les étrilles), et les céphalopodes, comme le poulpe, le calamar et la seiche. Il faut également souligner le travail des pêcheurs d'anguilles sur les fleuves, à l'embouchure, et sur les estuaires, un travail réalisé principalement de nuit pendant les mois d'automne et d'hiver. Les métiers, les arts et les produits de la mer sont au coeur des Centres d´Intérêt Touristique comme le Musée Maritime des Asturies, à Lluanco/Luanco, et les Centres d´Interprétation Historias del Mar de Puerto de Vega, et Puerta del Mar, à L´Arena/San Juan de La Arena.

Musée maritime des Asturies (Gozón)Musée maritime des Asturies (Gozón).

De l'estuaire Tina Mayor jusqu'à l'estuaire de l'Eo, découvrez le style de vie de nombreuses générations des Asturies.

Cétacés et aquaculture

L´eau de la mer Cantabrique va et vient constamment dans les piscines des cétacés ; ces mouvements garantissent une qualité optimale de l'eau et, par conséquent, permettent de recréer l'habitat naturel de ces cétacés. C'est là que vous trouverez les meilleurs produits de la mer. La visite du vivier de cétacés de Antromero (Gozón) est une bonne opportunité de repartir avec les fruits de mer frais.

Nous vous conseillons aussi de visiter le centre de culture des huîtres de l'estuaire de l'Eo, face à la côte de Castropol. C'est une zone de grande valeur écologique dont la richesse naturelle explique la présence de grilles et de sacs ostréicoles. Les eaux de la mer Cantabrique les submergent deux fois par jour. Pendant les heures où les huîtres ne sont pas recouvertes, ces mollusques développent naturellement un muscle puissant qui leur permet de rester fermés. Il n'est donc pas nécessaire de leur apporter un complément de nutriments. Le processus de croissance, jusqu'à la récolte, est par conséquent totalement naturel. Ce sont ces méthodes qui vous permettent de profiter sur le marché de produits d'une qualité gastronomique imbattable. La culture des fruits de mer est très importante dans les Asturies, comme la culture de la palourde grise dans l'estuaire de Villaviciosa.

Produits de la Mer CantabriqueProduits de la Mer Cantabrique.
À ce travail entièrement consacré à la pêche, s'est ajouté la défense des ports contre les attaques de pirates et de troupes étrangères, ainsi que la participation au transport de passagers et de marchandises vers le continent américain. Il existe dix-huit confréries tout le long de la côte des Asturies, qui entretiennent une activité professionnelle et sociale. D'ouest en est, le calendrier est rempli d'évènements festifs de grande affluence, organisés par ces collectifs, principalement en été.

Beaucoup de ces confréries gèrent les criées, premier point de vente des produits de la mer après leur déchargement. Ne manquez pas l'expérience fantastique des criées comme celles d'Avilés et de Puerto de Vega, en observant de près ce système de vente particulier où le prix des poissons et des fruits de mer pêchés dans la mer Cantabrique varie en diminuant petit à petit jusqu'à ce qu'un acheteur se décide et conclut l'achat.

Les marins prennent les décisions importantes pour les syndicats dans les fraternités et les confréries. Ceux-ci promeuvent la pêche traditionnelle, la préservation du milieu marin, les bonnes pratiques et l'exploitation responsable, mais aussi la fraicheur des produits de la pêche...

Criées de Puerto de Vega (Navia)Criées de Puerto de Vega (Navia).

Conserves

Des procédés traditionnels et de nature artisanale comme la salaison, l'escabèche et le vinaigre ont permis à l'industrie des conserves de se développer dans pratiquement tous les ports des Asturies, notamment grâce à la main d'oeuvre féminine. Tirant profit des matières premières inestimables de la mer Cantabrique, cette industrie s'est considérablement développée avec le transport ferroviaire et grâce à l'entrée sur le marché des matériaux d'emballage en fer-blanc. De grandes entreprises sont alors arrivée sur le marché national, et le partagent désormais avec de petites entreprises manufacturières.

Profitez de l'offre très vaste de cette industrie et dégustez entre autres le traditionnel thon blanc du Nord, des sardines ou encore des anchois, des moules, du poulpe, mais aussi du caviar de oricios (oursins) et des pâtés de araignées de mer, de rascasse ou de bugre, (homard). Profitezen pour goûter les produits des grandes fabriques à Gijón/Xixón, Avilés et Candás (cette dernière propose également une exposition permanente sur l'industrie des conserves dans une ancienne fabrique) ou des sociétés à plus petite échelle à Tapia de Casariego, Cudillero, Llastres/Lastres et Ribadesella/Ribeseya.

ConservesConserves.
Ports maritimes et ports de plaisance

Port de plaisance de Gijón/XixónPort de plaisance de Gijón/Xixón.
Les ports de Avilés et de Gijón/Xixón sont les plus importants de la Principauté. Ils se distinguent par le volume d'entrées, en termes de bateaux et de pêche. Ils se situent dans le haut du classement à l'échelle de l'État en matière de trafic et ont plusierurs quais d´amarrage. Le port de Avilés, d'origine médiévale et qui s'est distingué, à ses débuts, pour avoir le monopole du déchargement du sel, dispose de docks destinés à une utilisation commerciale, d´autres réservés à la pêche ou encore aux activités de plaisance. Ces dernières se développent tout près du Centre Niemeyer, un magnifique complexe, tant d'un point de vue architectural que d'un point de vue culturel et artistique. L'industrialisation a permis la croissance de El Musel, à Gijón/Xixón, qui se consacre également à des activités commerciales, de transport de marchandises, de voyageurs, et aux activités de la pêche. La ville la plus peuplée des Asturies entretient des liens étroits avec la mer Cantabrique, comme on peut le voir dans le quartier maritime de Cimavilla, au charme particulier.

Port de Llastres/Lastres (Colunga)Port de Llastres/Lastres (Colunga).
On trouve également d'autres enclaves maritimes plus petites comme Puerto de Vega, L.luarca/Luarca, Cudillero, Lluanco/Luanco et Candás. Dans la partie orientale, vous serez fasciné par Tazones, Llastres/Lastres, Ribadesella/Ribeseya et Llanes. Profitez de la singularité de chacune de ces villes et découvrez la relation ancestrale qui unit ces villes à la mer Cantabrique. Les ports de plaisance sont des endroits parfaits pour s'arrêter un instant et profiter de la mer.

Ports de plaisance

Subir arriba