Envoyer Imprimer
Viavélez - Tapia de Casariego
Km 0
Km 0
Viavélez - Tapia de Casariego (L'Ouest des Asturies)
17 kms
À pied Temps de marche (aller): 5 h. 30 min.
Difficulté
Tracé du circuit

Randonnée facile; difficulté mineure; entre les communes d'El Franco et de Tapia de Casariego

Sommaire Viavélez - Tapia de Casariego

La route FR-4 nous amène au point de départ de cette randonnée, au cœur de Viavélez.

Cette section de la randonnée côtière E-9 part du centre de Viavélez et se termine, au terme d'environ 17 km, dans le bourg de Tapia de Casariego, à proximité de l'auberge de pèlerins.

Nous quittons Viavélez et nous dirigeons vers le Belvédère du même nom. Il faut signaler la sculpture d'Ernest Knorr appelée "Littoral". Nous nous dirigeons ensuite, à travers les prairies, vers la rivière Mernes, et arrivons au village de San Pelayo dont nous pouvons visiter la chapelle.

Au sortir de San Pelayo, notre route pénètre dans une petite forêt de pins et d'eucalyptus -le "Monte Molina"- en direction de la plage de Monellos, où nous allons découvrir un paysage unique. Nous mettons le cap sur Valdepares et passons à côté du palais de Fonfría (XVIe), demeure de la famille Camposorio, bâtie dans le style des 'pazos' de Galice. L'église de San Bartolomé vaut également que nous lui consacrions une visite.

Après Valdepares, l'itinéraire repart à travers champs, dans les cultures fourragères semées en parcelles géométriques (résultat de processus de remembrement), et se rapproche de la côte. Nous nous trouvons dans une zone de falaises. Une visite au cap dit Cabo Blanco' nous découvre une structure de 'castro' fortifié.

En quittant Cabo Blanco, nous longeons la falaise en direction de La Atalaya, nous passons à côté de l'Aire de repos de la "Fontaine du Pipiello", et nous rendons au Belvédère de Porcía. Le point de vue est magnifique sur l'embouchure de la rivière Porcía.

Après une halte sur ce promontoire, nous longeons la rive droite de la rivière Porcía jusqu'au village du même nom. Le moulin à farine, le sanctuaire de Notre-Dame de Los Remedios (Chemin de Saint Jacques), et le palais de Porcía valent le détour. L'ancienne voie ferrée associée à l'extraction de minerai de fer de la mine de Porcía permet aujourd'hui de rallier l'ancien lieu de chargement, où un observatoire et une aire de repos ont été aménagés. Le tracé nous ramène à la côte. Une fois à la pointe de Centolleira, il revient dans les terres à la recherche des villages de Campos et de Salave.

Notre randonnée traverse la plaine dans la direction de la plage de Torbas. Il nous conduit également à Valmorto et à la plage de Figo dotée d'une Aire de repos donnant sur la plage.

Nous continuons vers Las Lagunas de Salave où nous découvrons une vieille exploitation aurifère romaine.

Pénétrons maintenant dans la forêt de pins du Monte Mirayos; nous nous acheminons vers Campo Longo qui nous offre un beau point de vue sur l'entrée du port de Viavélez et sur de très belles falaises.

Nous repartons dans les terres vers l'ermitage de San Antonio puis revenons chercher le littoral au cap dit Cabo Cebes, avant d'aborder le dernier kilomètre et d'atteindre la zone de Represas, à la périphérie du village de pêcheurs de Tapia de Casariego.

22 kms
Description Viavélez - Tapia de Casariego

La route FR-4 nous amène au point de départ de cette randonnée, au cœur de Viavélez.

Cette section de la randonnée côtière E-9 part du centre de Viavélez et se termine, au terme d'environ 17 km, dans le bourg de Tapia de Casariego, à proximité de l'auberge de pèlerins.

Nous quittons Viavélez et nous dirigeons vers le Belvédère du même nom. Il faut signaler la sculpture d'Ernest Knorr appelée "Littoral". Nous nous dirigeons ensuite, à travers les prairies, vers la rivière Mernes, et arrivons au village de San Pelayo dont nous pouvons visiter la chapelle.

Au sortir de San Pelayo, notre route pénètre dans une petite forêt de pins et d'eucalyptus -le "Monte Molina"- en direction de la plage de Monellos, où nous allons découvrir un paysage unique. Nous mettons le cap sur Valdepares et passons à côté du palais de Fonfría (XVIe), demeure de la famille Camposorio, bâtie dans le style des 'pazos' de Galice. L'église de San Bartolomé vaut également que nous lui consacrions une visite.

Après Valdepares, l'itinéraire repart à travers champs, dans les cultures fourragères semées en parcelles géométriques (résultat de processus de remembrement), et se rapproche de la côte. Nous nous trouvons dans une zone de falaises. Une visite au cap dit Cabo Blanco' nous découvre une structure de 'castro' fortifié.

En quittant Cabo Blanco, nous longeons la falaise en direction de La Atalaya, nous passons à côté de l'Aire de repos de la "Fontaine du Pipiello", et nous rendons au Belvédère de Porcía. Le point de vue est magnifique sur l'embouchure de la rivière Porcía.

Après une halte sur ce promontoire, nous longeons la rive droite de la rivière Porcía jusqu'au village du même nom. Le moulin à farine, le sanctuaire de Notre-Dame de Los Remedios (Chemin de Saint Jacques), et le palais de Porcía valent le détour. L'ancienne voie ferrée associée à l'extraction de minerai de fer de la mine de Porcía permet aujourd'hui de rallier l'ancien lieu de chargement, où un observatoire et une aire de repos ont été aménagés. Le tracé nous ramène à la côte. Une fois à la pointe de Centolleira, il revient dans les terres à la recherche des villages de Campos et de Salave.

Notre randonnée traverse la plaine dans la direction de la plage de Torbas. Il nous conduit également à Valmorto et à la plage de Figo dotée d'une Aire de repos donnant sur la plage.

Nous continuons vers Las Lagunas de Salave où nous découvrons une vieille exploitation aurifère romaine.

Pénétrons maintenant dans la forêt de pins du Monte Mirayos. nous nous acheminons vers Campo Longo qui nous offre un beau point de vue sur l'entrée du port de Viavélez et sur de très belles falaises.

Nous repartons dans les terres vers l'ermitage de San Antonio puis revenons chercher le littoral au cap dit Cabo Cebes, avant d'aborder le dernier kilomètre et d'atteindre la zone de Represas, à la périphérie du village de pêcheurs de Tapia de Casariego.