Envoyer Imprimer
La Route des Gorges des rivières Pino et Aller
Km 0
Km 0
La Route des Gorges des rivières Pino et Aller (Le Centre des Asturies)
19 kms
À pied 6 h. 15 min.
Difficulté
Accès

Nous empruntons la AS-253 pour accéder au point de départ de cette randonnée, à la hauteur d'El Pino.

Tracé du circuit
Documents connexes

Traversée de grande difficulté qui passe au cœur de la commune d'Aller, entre El Pino et La Paraya.

Sommaire La Route des Gorges des rivières Pino et Aller

L'itinéraire commence dans le village d'El Pino, d'où part une piste qui monte doucement vers El Molino de Peón, ancien moulin restauré et dédié à l'élevage de truites. A ce stade, nous prenons la piste qui traverse la rivière et monte, à travers champs et entre les massifs d'arbres indigènes, vers les gorges dites 'Foces del Pino'.

Immédiatement après sur la droite, nous trouvons une source et, à côté, un chemin qui nous mènera à une intersection située au bord d'une ancienne centrale hydroélectrique. Nous prenons le chemin qui part vers la gauche, et retraversons la rivière par un pont de pierre. Ce défilé est stupéfiant de beauté sauvage.

Arrivés là, nous prenons la piste aui monte sur la gauche, cap au Sud, jusqu'à la sortie des gorges, où la piste se transforme en un chemin de pierre, taillé dans la roche.

Au sortir des gorges, le paysage change et les pâturages s'imposent.

C'est là que nous prenons le chemin qui tourne à gauche et qui monte un moment sans avoir à traverser la rivière; puis nous reprenons une déviation vers la droite qui mène à la Caniecha et Vegarada. Nous avons le choix entre deux itinéraires: à droite, le chemin conduit à un lieu dit La Cabritera, parsemé de balai, de genêt et ombragé par une magnifique hêtraie.

La Cabritera nous mène jusqu'à Caniecha ou Caniella -des pâturages occupés par deux cabanes-, et à une source où nous pouvons nous reposer. Nous dépassons les cabanes et arrivons au relief de La Caniella, auquel on accède par un petit raidillon. Cet endroit offre un magnifique point de vue sur des sommets comme l'Estobín, Puerta Faro, Peña Redonda, etc.

De là, nous montons sur le coteau voisin du même nom, d'où les vues sont également magnifiques. Notre randonnée continue vers le Sud et vers une esplanade de pâturages nommée la Mamergona. Un refuge doté d'un robinet permet de faire des réserves d'eau.

Sans perdre de vue le Sud, nous arrivons au Cotarón après une courte montée. Là aussi, les vues sont inestimables. Une nouvelle descente nous attend, entre balais, genêts et buissons, jusqu'à la Vega de la Reina. Nous nous trouvons au point culminant de la randonnée, et nous avons enfin atteint la frontière entre les Asturies et le León. Il ne nous reste plus qu'à prendre la piste qui descend vers le Nord, entre les pâturages de Brañuela et de Carbayalín. Nous arrivons au village de Río Aller. Partant de là, notre itinéraire emprunte la route qui passe par les Gorges de la rivière Aller, et la randonnée s'achève à Paraya.

17 kms
Description El Pino - La Paraya

L'itinéraire commence dans le village d'El Pino, d'où part une piste qui monte doucement vers El Molino de Peón, ancien moulin restauré et dédié à l'élevage de truites. A ce stade, nous prenons la piste qui traverse la rivière et monte, à travers champs et entre les massifs d'arbres indigènes, vers les gorges dites 'Foces del Pino'.

Immédiatement après sur la droite, nous trouvons une source et, à côté, un chemin qui nous mènera à une intersection située au bord d'une ancienne centrale hydroélectrique. Nous prenons le chemin qui part vers la gauche, et retraversons la rivière par un pont de pierre. Ce défilé est stupéfiant de beauté sauvage.

Arrivés là, nous prenons la piste aui monte sur la gauche, cap au Sud, jusqu'à la sortie des gorges, où la piste se transforme en un chemin de pierre, taillé dans la roche.

Au sortir des gorges, le paysage change et les pâturages s'imposent.

C'est là que nous prenons le chemin qui tourne à gauche et qui monte un moment sans avoir à traverser la rivière. puis nous reprenons une déviation vers la droite qui mène à la Caniecha et Vegarada. Nous avons le choix entre deux itinéraires: à droite, le chemin conduit à un lieu dit La Cabritera, parsemé de balai, de genêt et ombragé par une magnifique hêtraie.

La Cabritera nous mène jusqu'à Caniecha ou Caniella -des pâturages occupés par deux cabanes-, et à une source où nous pouvons nous reposer. Nous dépassons les cabanes et arrivons au relief de La Caniella, auquel on accède par un petit raidillon. Cet endroit offre un magnifique point de vue sur des sommets comme l'Estobín, Puerta Faro, Peña Redonda, etc.

De là, nous montons sur le coteau voisin du même nom, d'où les vues sont également magnifiques. Notre randonnée continue vers le Sud et vers une esplanade de pâturages nommée la Mamergona. Un refuge doté d'un robinet permet de faire des réserves d'eau.

Sans perdre de vue le Sud, nous arrivons au Cotarón après une courte montée. Là aussi, les vues sont inestimables. Une nouvelle descente nous attend, entre balais, genêts et buissons, jusqu'à la Vega de la Reina. Nous nous trouvons au point culminant de la randonnée, et nous avons enfin atteint la frontière entre les Asturies et le León. Il ne nous reste plus qu'à prendre la piste qui descend vers le Nord, entre les pâturages de Brañuela et de Carbayalín. Nous arrivons au village de Río Aller. Partant de là, notre itinéraire emprunte la route qui passe par les Gorges de la rivière Aller, et la randonnée s'achève à Paraya.