Envoyer Imprimer
Barayo
Navia y Valdés (L'Ouest des Asturies)
Période de visite

Printemps - été.

Étendue
2 km2
Contact Adresse

Valdés.
Office de Tourisme.
Los Caleros, 11.
33700 Luarca.

Téléphone +34 985 640 083

Navia.
Office de Tourisme.
Jardines de Alfonso Iglesias.
Avenida de La Darsena, S/N.
33710 Navia

Téléphone Tel. +34 985 473 795
Web http://www.parquehistorico.org

  • Barayo est situé entre les communes de Navia et Valdés et, sur le littoral, entre la Punta Romanellos et la plage d'Arnela.

  • Flore

    Sur la plage, comme sur les dunes, la végétation est en excellent état, on y trouve une belle représentation des communautés de la famille Cakiletea maritimae. Aux extrémités de l'anse de Barayo, nous trouvons des complexes de végétation propres aux falaises de la côte asturienne; les versants qui enserrent l'embouchure de la rivière, sont dominés par la série des massifs de chênes pédonculés oligotrophes galaico-asturiens.

    La présence de communautés végétales bien conservées propres aux falaises et aux dunes, le voisinage des joncs et des aulnes, constituent un ensemble unique dans la région.

    Faune

    Les spécimens principaux de la faune de Barayo sont la loutre, emblème de la Réserve, que l'on voit parfois traverser la plage (phénomène exclusif de l'Ouest asturien), et l'huîtrier dont une dizaine de couples se reproduisent tous les ans dans la région. Les deux espèces comptent parmi les catégories dites 'd'Intérêt spécial et sensibles à la dégradation de leur habitat' du Catalogue régional des espèces de vertébrés menacées.

Barayo est une Réserve naturelle partielle qui conjugue les falaises, les dunes et les plages.

Du point de vue territorial, la protection dont Barayo fait l'objet englobe la bande côtière qui va de la Punta d'Arnao ou Romanellos à la Punta de Los Aguiones -plage incluse-; l'estuaire; le complexe dunaire de Barayo; la plage de Sabugo ou Plage d'Arnela; la surface du plateau côtier délimitant les deux plages; les falaises et îlots de Pedroña et Romanellos.

À son embouchure, la rivière Barayo, frontière naturelle des communes qu'elle sépare, forme un estuaire spectaculaire dont les valeurs naturelles et la qualité paysagère sont incomparables. Derrière l'estuaire, le lit longe les anciens marais et tourne brusquement vers l'Ouest sur son dernier tronçon. Il est en effet contraint, à cet endroit, par les cordons dunaires de l'arrière-plage dont les communautés de dunes embryonnaires et secondaires sont bien entretenues.

Derrière les dunes, les méandres de la rivière sont bordés de joncs et de roseaux. À mesure que l'influence saline de la mer diminue, les berges se recouvrent des espèces rivulaires caractéristiques: aulnes et saules y forment une forêt-galerie touffue. Les zones de vases permettent une mise en scène très intéressante d'aulnaies occidentales et marécageuses, riches en espèces typiques de la famille des Phagmitetea, pourtant rares dans la région.

Les falaises et les versants pentus complètent cet environnement fascinant où les complexes de végétation propres à ces reliefs de la côte occidentale asturienne se développent excellemment.

icono
Barayo
GPS:+43.561548,-6.615143