Envoyer Imprimer
Alto la Colladiella - La Peña
Km 0
Km 0
Alto la Colladiella - La Peña (Le Centre des Asturies)
24 kms
VTT 2 h. 30 min.
Difficulté
Tracé du circuit
Documents connexes
Septième étape de l'Anneau cycliste. L'itinéraire se déroule intégralement sur la commune de Mieres
Sommaire Alto la Colladiella - La Peña

La septième étape du GR-208 "Anneau cycliste Montagne Centrale" part de l'Alto La Colladiella, traverse la AS-337, emprunte le Sentier Vert d'El Cabañón puis grimpe par un chemin de terre vers un tronçon qui descend, par une voie bétonnée, de Pontaos à l'Alto de la Mozqueta ou à l'Alto La Faya. Nous traversons alors la route locale LA-7 et prenons la piste qui mène aux prairies d'Ablaneo et Urbiés. Un peu avant d'arriver, un Belvédère nous offre une vue magnifique sur la vallée de Samuño (Langreo).

La section suivante se déroule à plat sur une piste que nous partageons avec le PR-44, au-dessus des sites de la Sierra de Urbiés, jusqu'à la hauteur du Pico Panda que nous contournons pour aller prendre un embranchement qui monte (nous laissons de côté le PR-34 qui descend par un autre chemin), et partage également le tracé en direction de San Xusto.

Le GR-208 monte vers le Pico Cogullu, bien que le sentier passe sous la ligne de division des communes, toujours sur le versant de Mieres. Arrivés à La Violar, nous tournons à droite et prenons une piste qui évolue sous les Pics Felechosa, Mata Porrín et Espines. À la hauteur de ce dernier, l'Anneau cycliste se poursuit, en descente, sur le versant de la Sierra del Rebullu, en direction du village d'El Cau.

À El Cau, nous prenons la route MI-11 et descendons, sans jamais bifurquer, jusqu'à El Alto de Santu Miano. Nous traversons prudemment la route et prenons le sentier qui s'ouvre de l'autre côté et qui coïncide avec le PR-44 "Le Sentier du Tour de Langreo". A la hauteur de Domingo Moro, nous quittons le PR 'Tour de Langreo' car le GR-208 tourne à gauche vers le village de L'Acíu que nous contournons par le haut. Sans y entrer, nous empruntons un chemin qui contourne le Borrón d'El Corralón afin de monter au Collado Muezca, en direction de la base du Pico Campón.

De là, un tracé sinueux qui ne cesse de monter et de descendre, nous mène à l'Aire de loisirs de La Teyerona où nous prenons la voie bétonnée qui évolue sur le flanc de La Peña, vers le village de La Matiná. Nous abandonnons ce hameau dès la première bifurcation qui descend le long du versant. Elle compte quelques passages assez techniques et coïncide par moments avec le Camino Real qui traverse Sierru La Matiná. Ce sont des tronçons courts qui nous amènent bientôt au lieu-dit Les Casetes (Requintín) où nous entamons une descente sans trêve, sur des voies goudronnées, jusqu'à La Peña dont les installations sportives marquent la fin de l'étape.

23 kms
Description Alto la Colladiella - La Peña

La septième étape du GR-208 "Anneau cycliste Montagne Centrale" part de l'Alto La Colladiella, traverse la AS-337, emprunte le Sentier Vert d'El Cabañón puis grimpe par un chemin de terre vers un tronçon qui descend, par une voie bétonnée, de Pontaos à l'Alto de la Mozqueta ou à l'Alto La Faya. Nous traversons alors la route locale LA-7 et prenons la piste qui mène aux prairies d'Ablaneo et Urbiés. Un peu avant d'arriver, un Belvédère nous offre une vue magnifique sur la vallée de Samuño (Langreo).

La section suivante se déroule à plat sur une piste que nous partageons avec le PR-44, au-dessus des sites de la Sierra de Urbiés, jusqu'à la hauteur du Pico Panda que nous contournons pour aller prendre un embranchement qui monte (nous laissons de côté le PR-34 qui descend par un autre chemin), et partage également le tracé en direction de San Xusto.

Le GR-208 monte vers le Pico Cogullu, bien que le sentier passe sous la ligne de division des communes, toujours sur le versant de Mieres. Arrivés à La Violar, nous tournons à droite et prenons une piste qui évolue sous les Pics Felechosa, Mata Porrín et Espines. À la hauteur de ce dernier, l'Anneau cycliste se poursuit, en descente, sur le versant de la Sierra del Rebullu, en direction du village d'El Cau.

À El Cau, nous prenons la route MI-11 et descendons, sans jamais bifurquer, jusqu'à El Alto de Santu Miano. Nous traversons prudemment la route et prenons le sentier qui s'ouvre de l'autre côté et qui coïncide avec le PR-44 "Le Sentier du Tour de Langreo". A la hauteur de Domingo Moro, nous quittons le PR 'Tour de Langreo' car le GR-208 tourne à gauche vers le village de L'Acíu que nous contournons par le haut. Sans y entrer, nous empruntons un chemin qui contourne le Borrón d'El Corralón afin de monter au Collado Muezca, en direction de la base du Pico Campón.

De là, un tracé sinueux qui ne cesse de monter et de descendre, nous mène à l'Aire de loisirs de La Teyerona où nous prenons la voie bétonnée qui évolue sur le flanc de La Peña, vers le village de La Matiná. Nous abandonnons ce hameau dès la première bifurcation qui descend le long du versant. Elle compte quelques passages assez techniques et coïncide par moments avec le Camino Real qui traverse Sierru La Matiná. Ce sont des tronçons courts qui nous amènent bientôt au lieu-dit Les Casetes (Requintín) où nous entamons une descente sans trêve, sur des voies goudronnées, jusqu'à La Peña dont les installations sportives marquent la fin de l'étape.