Envoyer Imprimer
Le cœur de l'industrie minière
Km 0
Km 0
Le cœur de l'industrie minière (Le Centre des Asturies)
40 kms
Voiture 5 jours
Tracé du circuit
Parler du Nalón c'est, bien sûr, parler de la rivière mais c'est évoquer aussi le bassin carbonifère. C'est en effet dans cette vallée que se trouvent les vestiges du patrimoine archéologique industriel.
Sommaire Le cœur de l'industrie minière

Parler du Nalón c'est, bien sûr, parler de la rivière mais c'est évoquer aussi le bassin carbonifère. Ainsi donc, la première chose qui, dans la vallée, attire œil du voyageur, ce sont les vestiges du patrimoine archéologique industriel. Mais, si nous savons regarder sous la surface, nous allons trouver des témoignages singuliers d'architecture, une gastronomie de grande qualité, et un parc naturel qui a été déclaré Réserve de Biosphère par l'UNESCO.

10,9 kms
Jour 1 Sama de Langreo - La Nueva - Ciaño

Jour 1: Le voyage commence par les principaux centres urbains du Bassin du Nalón : Sama de Langreo et La Felguera. Un des meilleurs exemples de leur passé industriel est le MUSI, Musée de la sidérurgie, situé à l'intérieur d'une tour de refroidissement de quarante-cinq mètres de haut, sur le site de Valnalón, L'autre exemple de son passé industriel est l'Écomusée de Samuño, à La Nueva, sur la LA-7 prise à Ciaño. Ce centre d'exposition aménagé dans l'ancien puits dit 'Pozo San Luis' nous invite à une excursion de deux kilomètres en train minier. La Pinacothèque municipale Eduardo Úrculo, ouverte dans un ancien abattoir de 1919, est un autre site de référence. Ciaño, à cinq minutes à peine de Sama, recèle plusieurs joyaux, comme l'ensemble du XIVe siècle que constituent la Torre de la Quintana et la Maison des Solis, et un bâtiment baroque actuellement occupé par l'Université d'Oviedo : la Maison de La Buelga.

16 kms
Jour 2 Ciaño - Laviana

Jour 2: Notre route continue vers le Sud, le long de la AS-17, connue sous le nom 'Corridor du Nalón'. À El Entrego, le MUMI, Musée de la Mine, compte, entre autres curiosités, une reproduction de l'entrée d'un puits de charbon et de la cage dans laquelle les mineurs descendaient jusque dans les entrailles de la terre. En centre-ville, nous pouvons aller voir les quartiers miniers de San Juan, La Vega, Santa Barbara et El Coto, qui sont des exemples de l'architecture ouvrière locale. La plate typique d'El Entrego est l'oignon farci, qui a même son propre festival en automne. Plus au Sud, à Sotrondio, le Sentier de la Vallée de Santa Barbara démarre dans le quartier d'El Pontón. Il suit le tracé de l'ancien chemin de fer qui allait de La Cerezal au lavoir de La Hullera.

13,5 kms
Jour 3 Pola de Laviana - Rioseco

Jour 3: La commune de Laviana va nous prendre une journée complète. À côté du cimetière de La Pola, chef-lieu de la commune, le Sanctuaire de la Vierge d'El Otero, est un monument du XVe siècle renommé pour son retable baroque. La pâtisserie typique de la ville, les 'Bartolos', est élaborée à base d'amandes moulues et de mille-feuilles. À un kilomètre et demi vers le Sud, nous trouvons El Entralgo et la Maison natale d'Armando Palacio Valdés, un manoir rural du XVIIe siècle. Aménagée en centre d'interprétation, elle nous emmène à travers l'œuvre de l'écrivain. C'est de là que part une Route à thème qui va vers Canzana et redonne vie aux lieux qu'évoque son roman « Le village perdu », probablement le plus célèbre de ses ouvrages. Nous arrivons ensuite au Pont de Arco, une passerelle romantique en arcs en plein cintre. Une zone de 'pêche sans mort' à la truite a été instituée entre ce pont et le pont de La Chalana.

6,77 kms
Jour 4 Rioseco - Soto de Agues -Rioseco

Jour 4: Nous arrivons à Sobrescobio, porte d'accès au Parc de Redes, classé Réserve de Biosphère par l'UNESCO. Le chef-lieu de la commune, Rioseco, est niché entre deux marais : Tanes et Rioseco, qui s'étendent parallèlement à la AS-17. Le village est le siège du 'Centre d'accueil et d'interprétation de l'eau'  (consulter disponibilité avant de s'y rendre), un musée qui nous fait comprendre l'origine de la très grande beauté de la nature ambiante. À trois kilomètres de là sur la SC-2, Soto de Agues est le point de départ de la Route de l'aube, 'Ruta del Alba', un itinéraire de montagne très populaire de 14 kilomètres de long (aller-retour). Les premiers kilomètres de ce circuit sont accessibles. Au retour, sur le chemin de Rioseco, arrêtons-nous dans l'Aire de loisirs de Folgueiróu. L'un des plats les plus typiques de cette région est l'agneau rôti à la broche.

60,7 kms
Jour 5 Rioseco - Tarna - Rioseco

Jour 5: La naissance de la rivière Nalón qui nous a accompagnés pendant notre périple, se trouve à proximité de Campo de Caso. Elle prend sa source à la Fuente La Nalona, sur le col Puerto de Tarna. C'est dans cette zone que se déroule l'itinéraire du Tabayón de Mongayo qui part du village de Tarna sur neuf kilomètres. Le Centre d'accueil et d'interprétation de Redes nous attend à Campo de Caso, chef-lieu de la commune de Caso. Cet équipement compte une exposition permanente sur le thème de la Réserve, mais apporte aussi toute l'information nécessaire aux itinéraires envisageables. En fin de journée, nous pouvons emmener les enfants pour une agréable promenade à Cueva Deboyu. Cette cavité karstique située à côté de Campo de Caso a été creusée dans la roche par la rivière Nalón. Quant à la gastronomie, le fromage Casin est devenu l'un des produits les plus typiques de la zone, et divers producteurs proposent aujourd'hui des itinéraires guidés au gré des laiteries.