Envoyer Imprimer
Sentier Vert de Turón
Km 0
Km 0
Sentier Vert de Turón (Le Centre des Asturies)
8 kms
À pied 3 h.
VTT 2 h.
Voies Vertes 2 h.
Difficulté
Accès

Sur la A-66 en direction de León, nous prenons la sortie 54 vers la AS-242 en direction de la AS-112/Moreda/Turón.

Tracé du circuit
Documents connexes

Randonnée facile entre Reicastro et Villandio, dans le bassin minier de Figaredo.

Sommaire Sentier Vert de Turón

L'itinéraire commence au niveau du pont de Reicastro et suit, pendant près de 3 km, l'ancienne voie ferrée construite en 1891 par la société Hulleras de Turón.

À partir de là, nous continuons dans la direction de Figaredo. Nous passons devant le 'Chalet des Figaredo', résidence des propriétaires de la mine. Conçu en 1924 par E. Rodriguez Bustelo, il abrite aujourd'hui le Centre pour la Coopération et le Développement Régional, de l'Université d'Oviedo. Nous continuons et, un peu plus loin, nous découvrons les installations du célèbre Puits Figaredo (1866), et l'ancien lavoir de charbon de la Cuadriella situé dans le quartier ouvrier de Repipe (1880).

Nous laissons sur notre gauche le quartier de San Francisco (1917) et commençons à grimper dans l'ancien terril du Puits San Jose (1949). Au sommet, nous avons une vue complète sur ce site minier, y compris la cheminée de l'ancienne briqueterie (1915).

Nous allons prendre ensuite la route dont le cours épouse -par le dessus- les conduites d'eau. Elle nous mène à Pandiellu, San Benigno et San Pedro où nou prenons la direction des anciennes installations du Puits Santa Barbara (1926). Un peu plus loin sur le chemin, nous allons trouver des équipements qui remontent aux années de forte activité minière. Une passerelle va nous conduire ensuite à l'une des rares installations minières de petite envergure qui ait été conservée: le Puits Espinos (1905) dont le chevalement est assez singulier. Nous visitons quelques instants le puits et revenons à la passerelle que nous traversons pour prendre le chemin goudronné.

Nous arrivons au quartier de San Andrés et à la source Podrizos dans le quartier de La Vera'l Camín. L'Aire de loisirs du Pont de Villandio est le point final de notre randonnée et nous offre une occasion de nous reposer.

7 kms
Description Reicastro - Villandio

L'itinéraire commence au niveau du pont de Reicastro et suit, pendant près de 3 km, l'ancienne voie ferrée construite en 1891 par la société Hulleras de Turón.

À partir de là, nous continuons dans la direction de Figaredo. Nous passons devant le 'Chalet des Figaredo', résidence des propriétaires de la mine. Conçu en 1924 par E. Rodriguez Bustelo, il abrite aujourd'hui le Centre pour la Coopération et le Développement Régional, de l'Université d'Oviedo. Nous continuons et, un peu plus loin, nous découvrons les installations du célèbre Puits Figaredo (1866), et l'ancien lavoir de charbon de la Cuadriella situé dans le quartier ouvrier de Repipe (1880).

Nous laissons sur notre gauche le quartier de San Francisco (1917) et commençons à grimper dans l'ancien terril du Puits San Jose (1949). Au sommet, nous avons une vue complète sur ce site minier, y compris la cheminée de l'ancienne briqueterie (1915).

Nous allons prendre ensuite la route dont le cours épouse -par le dessus- les conduites d'eau. Elle nous mène à Pandiellu, San Benigno et San Pedro où nou prenons la direction des anciennes installations du Puits Santa Barbara (1926). Un peu plus loin sur le chemin, nous allons trouver des équipements qui remontent aux années de forte activité minière. Une passerelle va nous conduire ensuite à l'une des rares installations minières de petite envergure qui ait été conservée: le Puits Espinos (1905) dont le chevalement est assez singulier. Nous visitons quelques instants le puits et revenons à la passerelle que nous traversons pour prendre le chemin goudronné.

Nous arrivons au quartier de San Andrés et à la source Podrizos dans le quartier de La Vera'l Camín. L'Aire de loisirs du Pont de Villandio est le point final de notre randonnée et nous offre une occasion de nous reposer.