Envoyer Imprimer
Santa María la Real d'Obona
Tineo (L'Ouest des Asturies)
Contact Adresse
33874 Obona
Époque

Romane

Remarques

Les clés sont disponibles dans la maison voisine de l'église.

  • Visite libre
    Gratuit
Les moines utilisaient des techniques innovantes appliquées à l'agriculture et à l'élevage.

La création du monastère d'Obona est attribuée à Adelgaster, fils du roi Silo, en 871 mais la véracité du document fondateur n'est pas attestée. D'autres documents assurent qu'il existait au Xe siècle, et en parlent comme d'un centre important de moines bénédictins au XIIe. Ayant visité le monastère, Alphonse IX lui accorde le privilège de 'lieu de passage obligatoire des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle', ce qui accroît son contrôle économique et culturel sur la région. Dans les années florissantes du monastère, les moines d'Obona appliquent des techniques innovantes à l'agriculture et à l'élevage. Ils donnent également des cours de philosophie et de théologie.

Au XIIe siècle, le monastère d'Obona est un centre bénédictin important composé du temple, d'un cloître, des bâtiments conventuels et d'une hostellerie. Actuellement, cet ordre est bouleversé et l'église est aujourd'hui la construction la plus ancienne.

L'église est un temple roman du XIIe siècle qui n'a été que peu modifié. Sa morphologie est le produit d'un mélange d'architecture bénédictine et d'esthétique cistercienne fondée sur l'absence de décoration murale et l'austérité. Le plan basilical est divisé en trois nefs de cinq sections et s'achève en un chevet triple, précédé d'une partie droite; la chapelle centrale est beaucoup plus importante que les latérales.

La nef est couverte en bois, tandis que les absides sont surmontées de voûtes en plein cintre et en cul de four. Le portail situé au pied du temple, sous l'auvent, est légèrement saillant et se compose de quatre arcs posés sur huit colonnes au fût court, couronnées de chapiteaux. Au-dessus de l'auvent, une section rectangulaire de façade accueille le clocher-peigne doté de deux cloches. Le portail latéral est très simple et dénué d'ornementation. Vu de l'extérieur, le chevet est polygonal alors qu'il est semi-sphérique à l'intérieur.

Une réforme du monastère est entreprise au XVIIe siècle mais le cloître n'a jamais été fini. Il est divisé en deux étages de conception très différente: le rez-de-chaussée est en arcs en plein cintre cernés de profils moulés, alors que le haut est percé de baies quadrangulaires séparées par des pilastres allongés qui viennent du sol et parcourent toute la hauteur du mur. Les fondateurs du monastère étaient enterrés dans le cloître d'origine mais leurs dépouilles sont transportées à l'intérieur du temple au XVIe siècle.

icono
Santa María la Real d'Obona
GPS:43.339947,-6.479703