Envoyer Imprimer
Plage d'Arnao - San Juan de La Arena
Km 0
Km 0
Plage d'Arnao - San Juan de La Arena (Le Centre des Asturies)
14 kms
À pied Temps de marche (aller): 7 h.
Difficulté
Tracé du circuit
Documents connexes

Randonnée de difficulté moyenne entre les communes de Castrillón et de Soto del Barco

Sommaire Plage d'Arnao - San Juan de La Arena

L'itinéraire commence à l'extrémité de la plage d'Arnao. À environ 1.200 m du point de départ, nous trouvons le premier Belvédère qui nous dévoile, dans toute leur splendeur, l'île de la Ladrona et une grande bande de littoral. Le chemin descend ensuite à Santa Maria del Mar, longe sa célèbre plage et une succession d'aires de repos.

Sur la route, nous apprécions le paysage littoral caractérisé par les plaines côtières. La végétation, outre les prairies, est composée de bruyère et de lande atlantique, protégées par la législation en vigueur. Les randonneurs trouvent sur leur passage une succession de plages (Bahinas, Munielles et Cordial) et de belvédères. Ils atteignent par la suite l'un des sites les plus emblématiques de la randonnée: le Belvédère de Deva. Très belle vue sur l'île de Deva ancrée à 350 m de la côte, espace protégé classé Monument naturel, et la grande plage 'Playón de Bayas'. C'est la plus grande île du littoral asturien. Le toponyme Deva, déesse d'origine celtique, a été associé au panthéon pré-romain des divinités féminines liées au culte de l'eau.

Quelque 1.200 m plus tard, nous accédons au Mirador de la Racionera, où nous découvrons le très beau point de vue sur la plage majestueuse du Playón de Bayas. Il s'agit de la plus grande étendue de sable du littoral asturien: 3 km environ. Son système de dunes compte parmi les plus beaux de cette partie de la côte que façonne l'action de la mer Cantabrique. Dans les dunes nous trouvons de l'oyat, des lis maritimes, des crucianelles maritimes, de la Reichardia gaditana, et de la luzerne marine, toutes des espèces protégées qui apparaissent sur quelques rares stations de la côte des Asturies. Un autre Belvédère nous découvre Los Quebrantos et l'estuaire de San Esteban à l'Ouest, une partie du Bayón de Bayas à l'Est, et San Juan de la Arena au Sud-Ouest.

Notre itinéraire avance parallèlement à la plage de Los Quebrantos, riche en iode et très appréciée des surfers. Nous pouvons faire une halte à l'aire de loisirs qui s'y trouve. Mettons-nous maintenant dans la parallèle de l'estuaire de San Esteban. Nous contournons la ville de San Juan de la Arena par l'Ouest et arrivons au port de plaisance doté d'équipements extraordinaires.

Nous quittons le port et rejoignons la route SB-3 d'où un sentier balisé mène au village de El Castillo, terme de l'itinéraire.

Le château de San Martin est stratégiquement situé à l'embouchure de la rivière Nalón. Cette enclave fortifiée, bâtie sur les restes d'un édifice antérieur par le monarche asturien Alphonse III avait pour vocation de protéger la côte et l'estuaire des incursions normandes. Au Moyen Age, c'était une place-forte des disputes permanentes entre nobles.

17 kms
Description Playa de Arnao - San Juan de la Arena

L'itinéraire commence à l'extrémité de la plage d'Arnao. À environ 1.200 m du point de départ, nous trouvons le premier Belvédère qui nous dévoile, dans toute leur splendeur, l'île de la Ladrona et une grande bande de littoral. Le chemin descend ensuite à Santa Maria del Mar, longe sa célèbre plage et une succession d'aires de repos.

Sur la route, nous apprécions le paysage littoral caractérisé par les plaines côtières. La végétation, outre les prairies, est composée de bruyère et de lande atlantique, protégées par la législation en vigueur. Les randonneurs trouvent sur leur passage une succession de plages (Bahinas, Munielles et Cordial) et de belvédères. Ils atteignent par la suite l'un des sites les plus emblématiques de la randonnée: le Belvédère de Deva. Très belle vue sur l'île de Deva ancrée à 350 m de la côte, espace protégé classé Monument naturel, et la grande plage 'Playón de Bayas'. C'est la plus grande île du littoral asturien. Le toponyme Deva, déesse d'origine celtique, a été associé au panthéon pré-romain des divinités féminines liées au culte de l'eau.

Quelque 1.200 m plus tard, nous accédons au Mirador de la Racionera, où nous découvrons le très beau point de vue sur la plage majestueuse du Playón de Bayas. Il s'agit de la plus grande étendue de sable du littoral asturien: 3 km environ. Son système de dunes compte parmi les plus beaux de cette partie de la côte que façonne l'action de la mer Cantabrique. Dans les dunes nous trouvons de l'oyat, des lis maritimes, des crucianelles maritimes, de la Reichardia gaditana, et de la luzerne marine, toutes des espèces protégées qui apparaissent sur quelques rares stations de la côte des Asturies. Un autre Belvédère nous découvre Los Quebrantos et l'estuaire de San Esteban à l'Ouest, une partie du Bayón de Bayas à l'Est, et San Juan de la Arena au Sud-Ouest.

Notre itinéraire avance parallèlement à la plage de Los Quebrantos, riche en iode et très appréciée des surfers. Nous pouvons faire une halte à l'aire de loisirs qui s'y trouve. Mettons-nous maintenant dans la parallèle de l'estuaire de San Esteban. Nous contournons la ville de San Juan de la Arena par l'Ouest et arrivons au port de plaisance doté d'équipements extraordinaires.

Nous quittons le port et rejoignons la route SB-3 d'où un sentier balisé mène au village de El Castillo, terme de l'itinéraire.

Le château de San Martin est stratégiquement situé à l'embouchure de la rivière Nalón. Cette enclave fortifiée, bâtie sur les restes d'un édifice antérieur par le monarche asturien Alphonse III avait pour vocation de protéger la côte et l'estuaire des incursions normandes. Au Moyen Age, c'était une place-forte des disputes permanentes entre nobles.