Envoyer Imprimer
Oscos - Eo
Castropol, Taramundi, San Tirso de Abres, Vegadeo, San Martín de Oscos, Santa Eulalia de Oscos y Villanueva de Oscos (Occidente de Asturias)
Période de visite

Todo el año.

Étendue
1588 km2
Altitude maximale
1.202 m. en el Pico de A Bobia.
Contact Adresse

Mancomunidad Oscos-Eo
Plaza del Ayuntamiento,
s/n 33770 Vegadeo

Teléfono 985 476 509 / 985 634 022

Centro de Interpretación
de la Ría del Eo

Antigua Fábrica de Serrasa
33760 Castropol

Teléfono 985 635 001

Web www.asturiasbiosfera.com/oscos-eo

Reserva Biosfera
  • Cette qualification concerne une surface de 1.600 kilomètres carrés occupés par 14 communes (sept dans les Asturies et sept en Galice). La rivière Eo qui sert de lien entre les deux espaces est la grande protagoniste, créatrice de paysages et de territoire. 

    Née dans la province de Lugo, à Fonteo, elle met fin à ses 90 km de parcours sur le site exceptionnel de l'estuaire. Son bassin est la somme des deux régions, les Asturies et la Galice, qu'elle sépare et unit dans une culture commune. 

  • Flore

    De sa flore riche et variée il faut surtout noter la magnifique conservation des forêts, grâce à la rareté des communications avec la zone. 

    Étendues de chênes rouvres (qui supportent des sols plus secs et sont souvent hybridés avec le chêne pédonculé), châtaigniers, bouleaux, pinèdes… mais des forêts mixtes de feuillus aussi, principalement composées de chênes, de châtaigniers et de bouleaux constituent le gros de la flore. 

    Les forêts rivulaires d'aulnes et de saules, de frênes, d'érables et de noisetiers occupent également des surfaces importantes. 

    L'on trouve aussi, dans cet espace naturel, d'autres espèces protégées comme le houx et l'if. Merisiers, noyers et  lauriers complètent la flore de la région. Parmi les espèces arbustives et les buissons, citons le genêt à balai, les bruyères et les arbousiers.

    Faune

    Le sanglier, le renard et le chevreuil sont les animaux les plus représentatifs de cette région de l'Ouest des Asturies mais il n'est pas rare de croiser - dans les forêts et surtout près des ruisseaux, dans les zones rocailleuses - de petits mammifères tels que des loutres, des martres, des fouines, des civettes, des blaireaux et des belettes. Des rapaces comme la buse variable, l'épervier, la bondrée apivore ou le faucon crécerelle comptent parmi les oiseaux les plus courants dans ces cieux.

Forêts magiques, plages immaculées et falaises vertigineuses.

La Réserve de biosphère d'Oscos-Eo a été classée comme telle par l'UNESCO en 2007. Elle est la première communauté ainsi cataloguée en dehors du réseau des espaces naturels protégés. Elle a une autre particularité: elle est partagée entre deux Communautés autonomes, les Asturies et la Galice. </p>

Cette Réserve englobe sept communes asturiennes; elle recouvre au total 1.600 kilomètres carrés peuplés d'environ 34.000 habitants. Les territoires sont reliés et unis par l'axe fluvial que constituent la rivière Eo et son embouchure. 

La zone compte une grande variété d'unités paysagères. De plus, le patrimoine naturel associé à l'embouchure de l'Eo et aux vallées des bassins fluviaux qui sous-tendent l'espace, agrémente les très belles plages et les falaises abruptes. Ses peuplements forestiers, extrêmement bien entretenus, sont une image fidèle de la moyenne montagne cantabrique occidentale; également importante est la richesse ethnographique et architecturale de la région. 

Parmi les arguments qui justifient le classement de la zone en Réserve de la biosphère, l'UNESCO reconnaît le travail de ses habitants en faveur du développement durable et d'une croissance respectueuse de la conservation des paysages, des écosystèmes, des espèces et de la diversité génétique. Ces paysages s'inscrivent dans des territoires qui ont subi les conséquences de l'isolement séculaire. Ils ont toutefois su les surmonter grâce à une bonne gestion des opportunités de projets pionniers à l'échelle internationale, de projets de développement durable, et de tourisme rural. Leur fidélité indéfectible aux valeurs naturelles et environnementales, aux valeurs paysagères, à leurs activités économiques et à leur patrimoine culturel et ethnographique a permis à ces sites d'avancer vers le progrès et vers un développement ordonné et durable. La valeur paysagère de la région est indéniable, mais son parcours historique d'action sociale et économique, et de conservation du patrimoine mérite aussi d'être signalé. 

La beauté naturelle incontestable de la Principauté est officiellement attestée dans ses cinq territoires classés Réserve de la Biosphère, et par le fait qu'un tiers de son territoire -340.000 hectares- bénéficie d'une formule de conservation. 

Voir localisation et comment arriver
icono
Oscos - Eo
GPS:+43.515568,-7.043293